O. Noël, . Regardait-un-disney, . Eux-ils-doivent-aller-sur-facebook, and A. .. Le-livre-de-la-jungle, Ouais mais au moins, ils apprenaient deux, trois trucs connus. Bon, peut-être pas le Livre de la Jungle Mais là Ils ont même pas vu Robin des Bois Ni même n'importe lequel Robin des Boisapprends deux, trois repères temporels quand même. Mais aujourd'hui non, mais j'crois qu'ils passent beaucoup de temps sur les jeux-vidéos déjà. [>Nadine Histoire-Géo] : C'est ce qu'on disait avec un collègue qui m'a dit « mais tu crois qu'ils ont eu quoi pour Noël ? Ben ils ont eu des jeux-vidéos et puis c'est tout ». [>Françoise Arts-Plastiques] : Y'a des trucs là apprendre par le jeu, j'sais pas si c'est... [>Moi] : Les serious game et tout ça là ? [>Françoise Arts-Plastiques] : Oui voilà, des jeux sur justement l'Antiquité, voilà, créer une ville antique. [>Nadine Histoire-Géo] : Moi j'en ai eu des trucs comme ça, c'était génial et tu faisais pousser de la vigne et de l'olivier, et tu faisais du fromage de chèvre, de temps en temps t'avais Athéna qui arrivait, mais c'était génial ça, ça c'était des bons jeux. [>Françoise Arts-Plastiques] : Sur France Culture, dans une émission, j'ai entendu parler de ça. [>Nadine Histoire-Géo] : Ouais, on devrait leur installer ça d'ailleurs. [>Françoise Arts-Plastiques] : Ben j'pense que ça doit bien les aider à retenir s'ils sont vraiment dans la construction de ville antique... [>Moi] : Après ça reste des jeux, on va pas leur faire passer un cours d'histoire par un jeu, mais ça peut... [>Françoise Arts-Plastiques] : Ils peuvent mémoriser deux, trois trucs. [>Nadine Histoire-Géo] : Ça leur donne deux, trois bases qui manquent maintenant, et on se dit « par quel bout on va commencer ? ». [>Françoise Arts-Plastiques] : Ça permet de se projeter, dans le monde antique... [>Cécile Français] : Non, et puis de toute façon même davantage, par exemple mon fonctionnement en latin me satisfait tout à fait. C'est-à-dire qu'on fait les deux quoi, et puis quand on fait des activités sur l'ordinateur, de toute façon, j'laisse toujours une trace dans le cahier après. Mais ça je me sens obligée, par rapport aux parents, ne serait-ce que qu'ils aient une trace de ce qui se fait en cours quoi, ou un inspecteur qui viendrait, mais qu'y'ait une trace quelque part du travail des élèves. Donc de toute façon on revient au cahier, mais parfois ça peut être une photocopie où ils ont imprimé ce qu'ils ont fait sur l'écran, hein, et j'trouve que c'est pas mal en fait, de faire une fois l'un, une fois l'autre. Je fais moins évidemment la salle multimédia, mais sur certaines périodes, avec les 3e en ce moment, j'fais une séquence entière, donc, sur le site Helios, on fait quasiment que sur ordinateur quoi, mais ça va durer trois semaines quoi, et puis après, ça va être fini, et puis voilà, et j'trouve que c'est pas mal, Oui mais vous trouvez qu'ils réussissent, enfin... [>Cécile Français] : Honnêtement, au niveau des évaluations par exemple, ou de la compréhension des notions, j'vois pas de différences, non mais c'est vraion nous avait indiqué sont super, j'ai pas l'équivalent en français par exemple. Et puis étant moins nombreux, on va dans la salle multimédia, c'est facile, donc voilà, c'est pour ça que j'l'utilise plus je pense que quand j'ai commencé à les amener et tout, c'était pour varier les plaisirs, c'était une idée de plaisir quoi

Q. .. Après-après and . Voilà, accord, et est-ce que à votre avis les élèves font bien la différence entre les outils qu'ils ont à la maison, et qui sont du divertissement du coup, parce que ils s'en servent surtout chez eux de l'ordinateur pour se divertir, et quand ils viennent au collège que ce soit des outils de travail ? [>Roger Mathématiques] : Oh oui oui. [>Moi] : Ouais, y'a pas de souci là-dessus ? [>Roger Mathématiques] : Oui, non, on le voit bien si on est sur une séance de maths ou pas. Voilà, le travail, c'est le travail, ils vont pas sur un autre truc, enfin ils osent pas. [>Moi] : Ouais ils ont bien compris qu'on travaillait aussi avec. C'est pas quelque chose trop compliqué. Du coup ce qui est bizarre j'trouve, c'est que... ce sont quand même de gros consommateurs de ces outils-là chez eux, et ils savent quand même pas s'en servir... [>Roger Mathématiques] : Plus ou moins. Petit à petit, comme j'dis, petit à petit, en 6e certains savent faire des choses, enfin voilà, ils en apprennent au collège dans le domaine, mais ils arrivent pas avec un bagage suffisant. En 6e, pour la plupart, ils sont quand même pas, Ils sont pas autonomes quoi. Enfin ça dépend des équipements des écoles aussi, ce qu'ont fait les instits avant... [>Moi] : Oui, quelles sont pour vous les conditions à mettre en place pour un bon usage du numérique au collège ? [>Roger Mathématiques] : Du matériel qui marche

. Débordante-de-créativité and . Le-rêve, en deux dimensions, froid, multicolore, hypnotique, et faut pas oublier que l'hypnose aussi est quelque chose qui a été vaguement vu par certains psychanalystes etc. C'est des choses qui sont importantes, est-ce qu'y'a pas un rapport, est-ce qu'il faudrait pas faire des études sur le côté hypnotique de l'écran ? Ça se fait d'ailleurs, au niveau cognitif et tout ça, on sait qu'une image projetée ne crée pas les mêmes résultats dans le cerveau qu'une image rebondie, par exemple, parce que si tu vas au cinéma, ton cerveau ne fait pas la même chose que si tu regardes la télévision. Il se passe pas le même processus intérieur, y'a un moment où tu agis plus, et l'autre tu subis plus. Je sais plus exactement, mais y'a des études qui ont prouvé, enfin, au moins relevé et identifié ces phénomènes cérébraux. C'est à prendre en compte aussi. Je suis pas anti-numérique, Mais vous dites « attention ». [>Simon Arts-Plastiques] : Attention, et surtout ne laissons pas faire n'importe quoi

A. Après-on-dit-quoi-?-le-tableau-quoi, informatique dans l'établissement, c'est que souvent ça fonctionne en réseau, c'est des choses [>Stéphane Mathématiques] : Oui et puis il dit un truc, on demande de préciser instantanément, alors que là, ça prend du temps. Et par expérience quand on veut avoir une aide comme ça en ligne, sur certains sites, ... On n'a jamais la réponse à la question qu'on pose. Les réponses qui sont déjà en ligne, c'est des trucs on le sait déjà. Quand c'est vraiment un truc particulier c'est jamais dedans. Ça marche pas c'est trucs-là. [>Moi] : D'un côté c'est pas étonnant, >Stéphane Mathématiques] : Ben oui, c'est pas étonnant. [>Moi] : C'est pas des trucs qui se règlent à distance. [>Stéphane Mathématiques] : Et c'est un petit peu l'illusion je crois

. Le, non, faut pas arrêter parce que ça fait partie de la vie de tous les jours, et ça fait partie de l'utilisation qu'ils auront à en faire, donc les familiariser avec l'outil, j'trouve que c'est pas mal. Voilà, montrer les limites de l'outil, avoir une réflexion dessus, et après, y'a des applications qui coïncident bien avec ce qu'on a à leur apprendre, c'est parfait, mais non, moi honnêtement un TBI je vois pas l'intérêt que ça a par rapport à un tableau comme ça. Moi personnellement j'en vois pas l'intérêt, et moi je dis, j'en ai pas trop envie, alors peut-être que c'est parce que je l'ai pas manipulé, alors je sais pas, mais moi j'aime bien avoir beaucoup de place. J'aime bien leur montrer c'que c'est de faire un brouillon, parce qu'ils ont tendance à pas en faire. Et donc on a un endroit où c'est du gribouillage, y'en a dans tous les sens. [>Moi] : Bon, après, rien ne vous empêche d'avoir un TBI avec un tableau blanc à côté. [>Stéphane Mathématiques] : Mais... Taper des cours avant ? Non. Non mais, moi quand j'élabore les cours par exemple, on fait des travaux de recherche pour découvrir des choses, on fait des activités, et puis déjà, je sais où je veux arriver. Mais c'que je vais faire dans l'heure, de quelle façon je vais y arriver, c'est pas préétabli au départ, ça va dépendre de comment Je sais que y'a plusieurs pistes en fonction de leurs réactions, j'vais en prendre une ou une autre. Ensuite, quand on élabore le résumé, Mais c'est pas le cas. [>Stéphane Mathématiques] : Pas plus donc ça va être un mot plutôt qu'un autre. Qu'est-ce que ça fait ? Quand on énonce un théorème, quand on, 2016.

. Énonce-une-propriété, énoncé est pas figé, pourvu que ça ait exactement la même signification, c'est bien que ça soit eux qui l'élaborent. [>Moi] : Oui, c'est mieux que le cours qui est donné tout craché, >Stéphane Mathématiques] : Mais j'avais vu une étude concernant la réflexion

. Powerpoint, est figé ce truc. Ah, non, cette question, l'image d'après elle va pas être bonne si je réponds à cette question, alors on verra ça après

. De-faire-des-powerpoint and . Donc-de-vidéoprojeter-le, est tombé en panne, donc il a été obligé de le faire à l'ancienne au tableau, avec la craie et à construire en même temps que les élèves. Et donc il s'est rendu compte qu'il allait faire du brouillon, il allait faire une petite figure dans le coin pour qu'ils comprennent lancé dans son explication, et en fait à la fin, 2016.

. Les-Élèves-lui-ont-dit and . Qu, On construit, on voit l'élaboration du truc. [>Moi] : Tout à fait, et il voyait dans le rapport avec les élèves, dans leur regard que là ils comprenaient pas forcément, donc ils revenait sur les choses. Et c'est peut-être un truc qui disparaît un peu avec la machine. [>Stéphane Mathématiques] : Tout dépend de l'utilisation qu'on en fait

N. Histoire-géo, a des ressources qui seraient adaptées, mais ils les connaissent pas. [>Moi] : Oui, voilà, et même si on leur dit d'y aller, moi, si j'me revois au collège et qu'on me disait « vas sur tel site pour approfondir ta matière », sauf si le sujet m'a vraiment passionné, non. C'est pas un réflexe qu'on a quand on est collégien, sauf c'est les gens qui sont vraiment passionnés et qui adorent ça mais c'est rare, c'est juste quelques élèves. [>Nadine Histoire-Géo] : C'est normal, c'est ce qu'on disait, ils ont pas la maturité pour utiliser ça donc... [>Moi] : Oui, déjà leur faire ouvrir un bouquin, c'est un peu compliqué, si en plus on veut rajouter Internet par-dessus... [>Nadine Histoire-Géo] : Non mais ils ont l'impression que c'est ludique, c'est chouette, mais ça leur apporte rien, c'est pas pour leur bien quoi. [>Moi] : Ils ont cette impression-là parce qu'ils l'utilisent de cette façon-là, ils se le sont appropriés comme ça, pour eux Internet, c'est quelque chose de facile, ludique... c'est de la détente quoi. Alors que c'est pas forcément le cas. [>Moi] : Et du coup, est-ce que vous, vous voyez de vrais avantages dans l'usage des supports numériques, que ce soit dans votre travail personnel de préparation des cours, ou en classe, et des limites ? [>Nadine Histoire-Géo] : Alors, les avantages, moi ce que j'adore c'est le stockage. Ce qui est génial, c'est que tu gardes tout sur ta clé USB, t'en as pas une tripotée à transporter, c'est toujours classé, moi j'trouve que c'est plus facile de stocker et classer avec la clé USB qu'avoir une armoire remplie de cours. Donc ça c'est déjà la première chose. C'est plus facile dans la préparation, est souvent des ressources qui sont pas adaptées pour les élèves parce qu'on nous change les programmes souvent, et que bon, voilà, on a tendance aussi des fois à la simplicité. Après nous, on a la connaissance, et on [>Moi] : Et du coup niveau création des ressources

. Que-j-'ai-pris-mon-document-dans-un-manuel, . .. Ça-va-Être-le-scanner,-l-'insérer, and . Voilà, Et des fois j'ai le temps, des fois j'ai pas le temps, voilà. Et j'essaie d'éviter même si de temps en temps je le fais d'aller sur Google image et de prendre... J'me dis

. Le, . Tu-fais-comme-les-Élèves, and . Et-tu-leur-dis, Voilà, c'est comme ça, et j'ai pas eu le temps d'aller faire autrement. Y'a un truc, moi je marque rarement mes sources sur le TBI, alors que tu vois, ce travail, il était fait avec le manuel, on avait la source, le machin, et c'est important, et ça, ben ouais quand t'es pressée et que tu montes ton cours, tu vas pas noter que t'es allée chercher cette ressource sur tel site Internet, ou dans tel manuel parce que t'as la flemme et voilà. Alors on le fait le jour où l'inspectrice vient, Mais faut être honnête quoi. Le jour où l'inspectrice vient, qu'on sait qu'on est inspecté, on va chercher toutes les sources, 2016.

. Quoi, Et le numérique, il faudra faire pareil, il faudra faire du numérique qui les

X. and J. Documentaliste, est toujours des habitués en fait qui viennent au CDI, y'a des élèves qu'on ne voit pas. Mais bon, c'est comme ça, y'en a qui aiment lire, beaucoup d'élèves qui viennent aussi parce que y'a des ordinateurs, parce qu'ils en ont pas forcément chez eux, ou alors ils aiment bien les utiliser donc ils viennent au CDI, donc après, c'est à moi d'essayer de réglementer ça, Mais du coup, vous avez beaucoup d'ordinateurs au CDI ? [>Jacques Documentaliste] : Non. Ici, j'en ai cinq

. Ou-ils-ont-le-droit-d-'aller-sur-ce-qu-'ils-veulent-comme-sites, [>Jacques Documentaliste] : Non, je filtre, je fais attention, j'essaie de limiter à des recherches. Les recherches dévient des fois un petit peu, donc des fois faut recadrer, que ça soit des recherches assez pertinentes, des recherches pour le travail, là j'autorise effectivement

. Bon, pour leur faire comprendre toutes les subtilités... C'est pas évident Et après donc j'les forme aussi aux risques d'Internet, au travers de jeux, alors pour l'instant j'ai pas beaucoup de recul, parce que c'est la première année que je suis seul en responsabilité en fait, en CDI en collège, donc je ne sais pas si Je leur fais utiliser le site Internet Sans Craintes Donc je sais pas si j'les forme à jouer ou si j'les responsabilise vraiment, il me faudra plusieurs années pour voir si c'est vraiment efficace ou pas. [>Moi] : Ça, ça fait partie de vos missions de documentaliste ? [>Jacques Documentaliste] : Ça fait partie de mes mission oui, de les former en fait à l'utilisation d'Internet, des médias, en plus de la formation à l'utilisation d'une bibliothèque ou d'un CDI, ça fait partie vraiment de mon travail. [>Moi] : Et j'sais pas si vous êtes d'accord, mais j'avais une de vos collègues qui me disait que aujourd'hui, ce que vous disiez tout à l'heure aussi, pour la moindre recherche, ils veulent aller directement sur l'ordinateur, directement sur Internet, alors même que aller dans un livre ça serait plus rapide, et plus adapté pour leur niveau, Et du coup, quand on leur dit « ben non, va chercher dans le dictionnaire », ils prennent ça comme une punition et du coup ils disent « ben non, j'ai pas envie de le faire ». [>Moi] : Parce que j'me suis demandé aussi si c'est pas qu'ils voyaient l'ordinateur comme un outil de divertissement, et que du coup ils s'y mettaient plus facilement donc je sais pas pourquoi ils ont plus envie d'aller sur l'ordinateur pour faire la même chose que ce qu'ils pourraient faire sur papier

C. 'est-une-question-que, est pratique même pour nous, parce que bon, des fois pour chercher quelque chose Bon faut quand même se méfier, alors j'leur ai expliqué qu'y'avait risque d'erreurs aussi sur Wikipédia, mais que globalement sur la durée, si on savait aller dans l'historique en fait, on pouvait contrôler si l'information dure depuis longtemps Et si elle y est depuis longtemps, y'a des grandes chances pour qu'elle soit vraie, et en vérifiant avec d'autres sources, si on compare deux sources, généralement, y'a pas trop de risques d'erreurs. [>Moi] : Oui parce que même sur Wikipédia, y'a des références externes, donc on peut aller voir des références qu'ils donnent, et en général on tombe sur des sites plus sérieux, qui sont plus académiques on va dire, donc pour ça c'est bien fait Mais les limites on en a déjà parlé. C'est tous les dangers qu'Internet comporte quoi. [>Jacques Documentaliste] : Après les limites, c'est le matériel dont on dispose aussi, parce que c'est vrai que si tous les élèves avaient une tablette correcte, ça permet effectivement de faire du travail avec, mais bon après... Y'a d'autres problèmes, des problèmes de batterie, de gestion de matériel. Ça m'est arrivé, on a des ordinateurs qui sont neufs, mais des fois, l'informatique bloque, sans forcément de raisons particulières, donc après on a un ordinateur en panne pendant un certain temps, Vous voyez d'autres avantages ? [>Jacques Documentaliste] : J'ai pas vraiment réfléchi... [>Moi] : Ou des limites hein maintenance, c'est quand même un gros problème non, enfin je sais pas ce que vous en pensez ? Enfin, j'ai l'impression que c'est un peu le nerf