La réinvention du Moyen âge sur les scènes lyriques parisiennes entre 1810 et 1830 : genèse, contours et circulation vers l’Italie et l’Allemagne d’un imaginaire français

Résumé : Cette thèse, inscrite dans le cadre méthodologique de l’histoire des représentations, vise à identifier les caractéristiques littéraires, visuelles et musicales de l’imaginaire médiévaliste inventé par le genre de l’opéra-comique français entre 1810 et 1830. Ces années correspondent à une tranche de vie privilégiée de l’imaginaire, celle de son épanouissement et de sa parfaite lisibilité. L’imaginaire se révèle aujourd’hui sur le mode de reflets d’une sensibilité désormais évaporée. Ses contours, conditionnés par l’impératif de la couleur locale, sont précisés au moyen d’une pluricité de méthodes : la prise en compte des conventions de l’opéra-comique, le recoupement d‘oeuvres – livrets, scénographie, partitions –, l’étude de la presse et du regard parodique qui lui est porté a posteriori. L’ensemble des informations collectées mène aux motifs médiévalistes d’opéra-comique, parmi lesquels une bande-son médiévaliste.Le défi méthodologique de cette thèse tient à sa démarche pluridisciplinaire, qui associe étroitement l’opéra-comique à son contexte. L’idée selon laquelle la musique ne prend son sens et sa couleur que dans un cadre imaginaire sous-tend cette approche. Parmi les autres pans médiévalistes de la culture d’époque, les romans de Charles Prévost d’Arlincourt constituent le socle de comparaison le plus précieux.C’est sur fond d’altérité que les contours du médiévalisme se dégagent le mieux, notamment par sa mise en regard avec ce qu’il devient en Italie et en Allemagne, dans le cadre d’adaptations. Si certaines intrigues françaises médiévalistes sont reprises à l’étranger, des motifs pourtant essentiels à la couleur locale en France restent intraduisibles et interdisent d’évoquer un style médiévaliste européen de l’art lyrique. En revanche, à l’heure où chaque pays se cherche une identité, certaines références européennes se retrouvent bel et bien d’une scène à l’autre.
Type de document :
Thèse
Musique, musicologie et arts de la scène. Université Rennes 2, 2016. Français. 〈NNT : 2016REN20034〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [93 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01429152
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : samedi 7 janvier 2017 - 01:02:18
Dernière modification le : jeudi 26 avril 2018 - 05:33:36
Document(s) archivé(s) le : samedi 8 avril 2017 - 12:07:10

Fichier

2016theseMarsalekMA.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01429152, version 1

Citation

Marie-Anne Maršálek. La réinvention du Moyen âge sur les scènes lyriques parisiennes entre 1810 et 1830 : genèse, contours et circulation vers l’Italie et l’Allemagne d’un imaginaire français. Musique, musicologie et arts de la scène. Université Rennes 2, 2016. Français. 〈NNT : 2016REN20034〉. 〈tel-01429152〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

376

Téléchargements de fichiers

514