La mobilité du salarié

Résumé : Après la Seconde Guerre mondiale, une volonté s’exprime de construire la paix sur une mise en commun des intérêts économiques. La paix entre les nations a donc pour conséquence une internationalisation des échanges économiques. Nous sommes alors passés d’une volonté politique à une réalité économique. Les entreprises se sont développées en même temps qu’elles ont dû faire face à une nouvelle concurrence. Les travailleurs salariés sont devenus des maillons indispensables, mais aussi, quelque part, des pions, sur ce nouvel échiquier économique. Les entreprises sont donc, de plus en plus, à la recherche de souplesse dans la gestion de leurs effectifs. Face à la prétendue rigidité du contrat de travail, l’on assiste, notamment, à une montée en puissance de l’accord collectif, dans le but de flexibiliser la relation de travail ; la mobilité s’entend, alors, de plus en plus, comme une mobilité sur le marché du travail, et non plus seulement dans l’entreprise. Ainsi, naît un besoin indispensable de sécuriser la mobilité de ces salariés, notamment à travers le contrôle des trajectoires professionnelles, en créant, notamment, un véritable droit de la formation professionnelle.
Type de document :
Thèse
Droit. Université d'Avignon, 2015. Français. 〈NNT : 2015AVIG2044〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [523 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01423875
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : jeudi 6 juillet 2017 - 10:56:14
Dernière modification le : jeudi 23 novembre 2017 - 11:43:39

Fichier

pdf2star-1460465423-La-mobilit...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01423875, version 2

Collections

Citation

Henrik De Brier. La mobilité du salarié. Droit. Université d'Avignon, 2015. Français. 〈NNT : 2015AVIG2044〉. 〈tel-01423875v2〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

165

Téléchargements de fichiers

135