La rupture de 2007 : changement électoral et dynamiques de réalignement en France

Résumé : Cette thèse de doctorat étudie les évolutions électorales et partisanes qui se sont produites en France depuis les années 1980, en avançant l'hypothèse d'une rupture lors des élections de 2007. L'analyse du changement électoral s'opère à travers le prisme de la théorie des réalignements et de la théorie de clivages. Ces théories permettent d'articuler les changements de moyen terme, qui relèvent d'une redéfinition du contenu de l'affrontement politique et les changements de long terme, qui renvoient aux mutations de la société et aux grandes lignes de fracture qui la traversent. Pour comprendre le sens d'une élection, il est nécessaire de la replacer dans son enchaînement historique, afin de prendre en compte le chemin de dépendance dans lequel elle s'inscrit ou avec lequel elle rompt. A ce titre, cette thèse souligne l'importance de la périodisation pour rendre plus intelligible la complexité de la vie politique et différencier le changement « spectaculaire » du changement « fondamental ».A partir de la mise en évidence d'un ordre électoral qui s'est cristallisé en 1984, ce travail de thèse analyse les éléments de remise en cause de cet ordre en 2007, en étudiant les résultats électoraux et des données d'enquêtes. La rupture de 2007 ne découle pas d'un choc extérieur au système politique, mais de la stratégie de droitisation de Nicolas Sarkozy, qui débouche sur un rapprochement des électorats de l'UMP et du FN. Depuis 2007, l'ordre électoral ne s'est pas rétabli malgré le redressement du FN. La « révolution Sarkozy » de 2007 n'a pas été effacée, en raison de la poursuite de la radicalisation de l'UMP, tandis que le centre demeure isolé et que la gauche se retrouve dans une impasse, après être revenue au pouvoir. Le désordre observé depuis 2007, avec une forte volatilité électorale et le développement de nouveaux enjeux, correspond à une nouvelle phase de réalignement à l'issue encore incertaine.
Type de document :
Thèse
Science politique. Université de Grenoble, 2014. Français. 〈NNT : 2014GRENH038〉
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01348266
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : vendredi 22 juillet 2016 - 15:59:10
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:15:50
Document(s) archivé(s) le : dimanche 23 octobre 2016 - 13:45:41

Fichier

LABOURET_2014_archivage.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01348266, version 1

Collections

Citation

Simon Labouret. La rupture de 2007 : changement électoral et dynamiques de réalignement en France. Science politique. Université de Grenoble, 2014. Français. 〈NNT : 2014GRENH038〉. 〈tel-01348266〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

579

Téléchargements de fichiers

441