Langues et identités : l’écriture romanesque en hébreu des palestiniens d'Israël (1966 – 2013)

Résumé : Cette recherche porte sur l’analyse des problématiques des langues et des identités dans le roman composé en hébreu par des membres de la minorité palestinienne d’Israël – (Texte hybride selon Yassir Suleiman, 2013). Elle combine deux volets, l’un diachronique et l’autre analytique. D’une part, elle examine l’histoire du roman palestinien en hébreu, et les différents lieux dans lesquels l’hébreu et l’arabe, le Palestinien et le Juif israélien, minorité et majorité se rencontrent. D’autre part, l’approche comparative des œuvres d’Atallah Mansour (1935), d’Anton Shammas (1950) et de Sayed Kashua (1975) est proposée à partir de leur double appartenance, hébraïque et palestinienne. Elle envisage ces œuvres dans le cadre de la littérature mineure, de l’identité hybride postcoloniale et de l’espace tiers formulé par Mahmoud Darwich. L’enjeu est d’étudier les contours d’une narration palestinienne minoritaire engagée par des écrivains dans un processus de déconstruction, de reconfiguration et de correction de la représentation du personnage Palestinien dans la littérature hébraïque.
Type de document :
Thèse
Littératures. Université Sorbonne Paris Cité, 2015. Français. 〈NNT : 2015USPCF002〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [48 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01332671
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : jeudi 16 juin 2016 - 12:40:07
Dernière modification le : vendredi 30 juin 2017 - 11:50:35

Fichier

BIENSTEIN-AGSOUS_Sadia_vavd.pd...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01332671, version 1

Collections

Citation

Sadia Agsous. Langues et identités : l’écriture romanesque en hébreu des palestiniens d'Israël (1966 – 2013). Littératures. Université Sorbonne Paris Cité, 2015. Français. 〈NNT : 2015USPCF002〉. 〈tel-01332671〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

516

Téléchargements du document

436