Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Imprégnation des écrivains francophones d'origine chinoise par trois sagesses extrême-orientales : Taoïsme, Bouddhisme et Confucianisme

Résumé : La fin du 20e siècle a vu l’émergence de la Chine comme puissance économique, mais le monde francophone connaît l’influence culturelle de la Chine depuis bien plus longtemps. Depuis les années 80, plusieurs écrivains d'origine chinoise ont publié en France des romans écrits directement en français qui ont rencontré un vif succès. Certains d’entre eux comme Dai Sijie, Ya Ding, Wei-Wei, Ying Chen et Shan Sa sont nés en Chine où ils ont vécu toute leur enfance, leur adolescence et parfois une première partie de leur vie adulte. Ils ont réussi à percer dans la littérature francophone grâce au parfum délicatement exotique qui s’est exhalé de leurs romans. Chargées de bagages historiques et traditionnels chinois, leurs œuvres convergent sur des thématiques telles que la mémoire collective de la Chine mouvementée au XXe siècle, le contact voire le choc des cultures chinoise et occidentale, la mise en avant des pensées taoïste, bouddhiste et confucianiste, etc. Avec ces voix originales, la langue française s’ouvrait à de nouvelles poétiques et témoignait de sa capacité à dire la réalité complexe du monde actuel. Partant de cette situation nous allons développer dans cette thèse trois grands axes de recherche qui chacun soulèveront leurs différentes problématiques : Quelle est la position adoptée par ces écrivains migrants chinois dans un contexte littéraire occidental ? Quel est l’impact de la mouvance postmoderne sur leur écriture ? Quelles sont les techniques esthétiques choisies par ces écrivains pour s’adapter à la situation de mixage culturel ? Quelle est l’influence des religions asiatiques (Bouddhisme, Taôisme, Confucianisme) sur les écrivains migrants d'origine chinoise ? Par quelles voies l’esprit des écrivains chinois est imprégné de pensées orientales ? Comment ces écrivains se situent-ils par rapport à l’héritage ancestral ? Quel rôle les pensées chinoises jouent-elles dans leur création littéraire ? La quête de l’identité des écrivains migrants. Existe-t-il un itinéraire commun pour les écrivains migrants d’origine chinoise? Où en sont-ils dans le processus de la reconstruction identitaire ? Quelles sont leurs démarches littéraires pour une quête identitaire ? En conclusion nous verrons en quoi certains des auteurs du corpus que nous avons étudiés sont restés ancrés à leurs origines dans le cadre de leur œuvre littéraire, et a contrario comment certains autres ont su et ont même mis un point d'honneur à mettre une distance la plus importante possible entre leurs origines et leur travail littéraire. D'autre aussi, sont à la lisière de ces deux conceptions et ont un positionnement moins claires voir même parfois cycliques.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [34 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01314753
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Wednesday, May 11, 2016 - 10:47:52 PM
Last modification on : Wednesday, July 11, 2018 - 10:25:12 PM
Document(s) archivé(s) le : Wednesday, November 16, 2016 - 1:40:22 AM

File

2016LIMO15.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01314753, version 1

Collections

Citation

Jing Hu. Imprégnation des écrivains francophones d'origine chinoise par trois sagesses extrême-orientales : Taoïsme, Bouddhisme et Confucianisme. Littératures. Université de Limoges, 2016. Français. ⟨NNT : 2016LIMO0015⟩. ⟨tel-01314753⟩

Share

Metrics

Record views

413

Files downloads

2248