Points de hauteur bornée sur les hypersurfaces des variétés toriques

Résumé : Depuis les 50 dernières années, de nombreux progrès ont été faits dans la compréhension du comportement asymptotique du nombre de points rationnels de hauteur bornée sur les variétés algébriques. Des conjectures précises ont été avancées par Baryrev, Manin et Peyre quant à la formule asymptotique attendue pour une variété générale.En 1962, à l'aide d'arguments issus de la méthode du cercle de Hardy et Littlewood, B. Birch a donné une estimation précise du nombre de points à coordonnées entières bornées dans une hypersurface définie par une équation homogène. Ceci revient à démontrer la conjecture de Batyrev-Manin-Peyre pour les hypersurfaces de l'espace projectif. Plus récemment, V. Blomer et J. Brüdern ont élaboré des techniques leur permettant d'établir une formule pour le comportement asymptotique du nombre de points de hauteur bornée pour des hypersurfaces d'espaces multiprojectifs définies par des équations multihomogènes diagonales. Parallèlement, D. Schindler a démontré la conjecture pour des hypersurfaces générales d'espaces biprojectifs, à l'aide de développements de la méthode de Birch.L'objet de cette thèse a été d'utiliser et de généraliser les techniques de Schindler, Blomer et Brüdern afin de démontrer la validité de la conjecture de Batyrev-Manin-Peyre pour le cas d'hypersurfaces de variétés toriques plus générales.Ce travail est composé de trois parties. La première partie concerne le cas particulier des hypersurfaces de tridegré (1,1,1) d'un espace triprojectif. Ce cas particulier constitue une première extension des techniques de Schindler à des variétés toriques dont le rang du groupe de Picard est 3. La deuxième partie est consacrée à l'étude des hypersurfaces d'une famille de variétés toriques dont le rang du groupe de Picard est 2 et contenant la famille des espaces biprojectifs. Il s'agit en effet d'étendre la méthode de Schindler afin d'obtenir une formule asymptotique pour le nombre de points de hauteur bornée sur ces variétés. Enfin, dans la dernière partie, nous généralisons les méthodes développées dans les deux parties précédentes à des hypersurfaces des variétés toriques complètes lisses de rang de groupe dont le cône effectif est supposé simplicial, ce qui nous permet de démontrer la conjecture de Batyrev-Manin-Peyre pour ces variétés.
Type de document :
Thèse
Théorie des nombres [math.NT]. Université Grenoble Alpes, 2015. Français. 〈NNT : 2015GREAM048〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [19 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01289444
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mercredi 16 mars 2016 - 16:53:18
Dernière modification le : mardi 7 novembre 2017 - 01:01:41
Document(s) archivé(s) le : vendredi 17 juin 2016 - 10:55:34

Fichier

MIGNOT_2015_archivage.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01289444, version 1

Collections

Citation

Teddy Mignot. Points de hauteur bornée sur les hypersurfaces des variétés toriques. Théorie des nombres [math.NT]. Université Grenoble Alpes, 2015. Français. 〈NNT : 2015GREAM048〉. 〈tel-01289444〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

198

Téléchargements de fichiers

97