Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Le "non-recours" à la Couverture maladie universelle : émergence d'une catégorie d'action et changement organisationnel

Résumé : Cette thèse analyse l'émergence, en France, de la question du non-recours à la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU C) et à l'Aide complémentaire santé (ACS), ainsi que son institutionnalisation dans la branche Maladie de la Sécurité sociale. La CMU C et l'ACS ont été créées pour limiter les inégalités d'accès aux soins. Celles-ci se sont en effet accrues avec les augmentations continues des frais de santé laissés à la charge des patients. Au croisement de la socio-histoire, de la sociologie de l'action publique et de la sociologie des organisations, le processus d'institutionnalisation du non-recours est étudié de manière chronologique, au travers de séquences d'action qui ont : initié une attention pour le phénomène ; positionné ses enjeux au regard des restructurations de la protection maladie des plus démunis ; construit des représentations et structuré une stratégie d'action pour le traiter. Principalement problématisé autour d'un enjeu d'effectivité des droits CMU C et ACS, le non-recours est devenu peu à peu un instrument opérationnel de la correction des inégalités d'accès aux soins, définie comme axe prioritaire de la gestion du risque maladie. Sa prise en compte a engagé l'Assurance maladie dans des changements profonds de pratiques et d'organisation du travail. De manière surplombante, c'est une transformation du rapport de l'institution à ses ressortissants fragiles qui s'est enclenchée, afin de faire en sorte que les populations démunies se rapprochent de leurs droits. En ce sens, l'institutionnalisation du non-recours s'inscrit dans un mouvement qui vise à concentrer les moyens et les actions de la branche Maladie sur les populations dites fragiles. Une approche de l'action publique par le non-recours aux droits paraît ainsi pertinente pour comprendre comment l'intégration de problèmes émergents, peu visibles ou volontairement ignorés, leur mise en sens par des acteurs publics et l'institution de nouvelles catégories d'action viennent travailler les organismes administratifs bureaucratiques dans leurs fonctionnements, leurs logiques et leurs normes d'intervention les plus ancrés. L'approche par le non recours est, en l'occurrence, un traceur du changement opéré à l'aune des ressortissants de l'action publique.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [240 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01286233
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Thursday, March 10, 2016 - 3:03:20 PM
Last modification on : Friday, July 17, 2020 - 9:28:30 AM
Document(s) archivé(s) le : Monday, June 13, 2016 - 2:00:27 PM

File

32119_REVIL_2014_archivage.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01286233, version 1

Collections

Citation

Héléna Revil. Le "non-recours" à la Couverture maladie universelle : émergence d'une catégorie d'action et changement organisationnel. Science politique. Université de Grenoble, 2014. Français. ⟨NNT : 2014GRENH033⟩. ⟨tel-01286233⟩

Share

Metrics

Record views

900

Files downloads

1437