Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Rôle des acides biliaires et de leur récepteur TGR5 dans la régulation de la somatostatine pancréatique et intestinale : conséquences fonctionnelles sur les îlots pancréatiques humains

Résumé : Le rôle des acides biliaires a évolué ces dernières années passant de simples molécules solubilisatrices des lipides à des composés à activité métabolique. En plus de leur fonction dans l’absorption des lipides post-repas, ils ont été montrés comme stimulant de nombreuses voies de signalisation modulant l’expression de gènes clefs du métabolisme et de nombreux mécanismes physiologiques via l’activation de récepteurs spécifiques tels que les récepteurs « Farnesoid X receptor » (FXR) et le récepteur membranaire couplé à une protéine G, TGR5.La protéine TGR5 codée par le gène GPBAR1, aussi connue sous le nom de « G-protein-membrane-type receptor for bile acids » (M-BAR) est le premier récepteur couplé à une protéine G spécifique aux acides biliaires ayant été mis en évidence. Cette protéine est exprimée dans de nombreux tissus clefs du métabolisme énergétique tels que les cellules L intestinales, le tissu adipeux, les reins, le muscle squelettique et le pancréas. En réponse à la fixation des acides biliaires au récepteur TGR5, celui-ci va être internalisé et sa sous-unité GαS va être libérée. Ce mécanisme va ensuite activer l’adénylate cyclase et augmenter la production d’AMPc à l’origine de l’activation des voies de signalisations liées à la protéine kinase A (PKA). Une fois activée, la PKA va induire la phosphorylation des protéines « cAMP-response element-binding » (CREB) et permettre la modulation de l’expression de gènes cibles.Ces dernières années de nombreux travaux ont eu pour but d’étudier le rôle du récepteur TGR5 dans le métabolisme. Chez la souris, l’activation du récepteur TGR5 stimule la dépense énergétique dans le tissu adipeux brun et dans le muscle squelettique et prévient le développement de l’obésité et de l’insulino-résistance induites par un régime riche en graisses. Le récepteur TGR5 est également impliqué au niveau des cellules L intestinales sécrétrices du GLP-1. Il y joue un rôle essentiel dans l’homéostasie glucidique via la régulation de l’activité pancréatique, des sécrétions de l’insuline et du glucagon, de l’inhibition de la vidange gastrique ou encore de la modulation des messages de satiété via des voies neuroendocrines. TGR5 présente également des fonctions immunologiques avec une expression connue dans les cellules de l’immunité telles que les monocytes, les macrophages alvéolaires ou encore les cellules de Kupffer. TGR5 a également été mis en évidence comme régulateur des mécanismes d’inflammations via les macrophages avec une diminution de l’expression des cytokines pro-inflammatoires. A l’opposé, l’activation de TGR5 serait impliquée dans de nombreux processus pathologiques tels que, le développement de carcinomes gastro-intestinaux, les pancréatites, la lithiase biliaire, suggérant un rôle potentiel du récepteur TGR5 dans la régulation de voies de signalisation responsables de la prolifération et de la mort cellulaire [...]
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [127 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01275085
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Tuesday, February 16, 2016 - 4:52:21 PM
Last modification on : Thursday, February 21, 2019 - 9:56:03 AM
Document(s) archivé(s) le : Tuesday, May 17, 2016 - 11:52:23 AM

File

2015LIL2S024.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01275085, version 1

Collections

Citation

Gurvan Queniat. Rôle des acides biliaires et de leur récepteur TGR5 dans la régulation de la somatostatine pancréatique et intestinale : conséquences fonctionnelles sur les îlots pancréatiques humains. Médecine humaine et pathologie. Université du Droit et de la Santé - Lille II, 2015. Français. ⟨NNT : 2015LIL2S024⟩. ⟨tel-01275085⟩

Share

Metrics

Record views

1145

Files downloads

1283