The Izergin-Korepin model

Résumé : Parmi les modèles de mécanique statistique classique avec interaction les systèmes intégrables de yang—baxter (yb) jouent un rôle particulier. le modèle central dans la théorie des systèmes intégrables yb est le modèle à six vertex. plusieurs méthodes ont été développées pour étudier le modèle à six vertex. notre but est de comprendre la physique du modèle à dix-neuf vertex d’izergin—korepin (ik), qui peut être vu comme une généralisation du modèle à six vertex. on donne une vue d'ensemble de l’ansatz algébrique de bethe pour le modèle ik basé sur la matrice $r$ à dix-neuf vertex et on propose une nouvelle présentation pour les états propres de la matrice de transfert associée. on adresse aussi la question du calcul des produits scalaires pour le modèle ik. un objet important dans la théorie des produits scalaires est la fonction de partition avec des conditions aux bords de domaine. pour cette fonction de partition, définie pour le modèle ik, on obtient une relation de récurrence pour laquelle on trouve la solution dans un cas particulier. la théorie de la représentation du groupe quantique ($u_q(a_2^{(2)})$) associé au modèle ik nous permet d'obtenir toutes les représentations de dimension plus élevée pertinentes pour ce modèle (les modules de kirillov—reshetikhin (kr)). ceci est réalisé dans la présentation de drinfeld des groupes quantiques. cette présentation a des avantages techniques quand on calcule les matrices $r$ par la formule de khoroshkin—tolstoy (kt). on l'utilise pour calculer la matrice $r$ evaluée sur le produit tensoriel de la représentation fondamentale et d'un module kr de dimension plus élevée. d’un autre côté, la présentation de drinfeld montre la connexion entre les sous-algèbres de borel du groupe quantique $u_q(a_2^{(2)})$ et les algèbres d'oscillateurs $q$-deformés (osc$_q$). ces algèbres sont étroitement liées à la définition (par la théorie de la représentation) d'un certain type de matrices de transfert : les opérateurs $q$; ces opérateurs jouent un rôle central dans la théorie des relations fonctionnelles des modèles intégrables. on utilise les algèbres de type osc$_q$ dans la formule kt pour calculer quelques matrices $l$, qui sont utilisées pour construire les opérateurs $q$. finalement, on considère un cas particulier de l'état fondamental du modèle ik avec paramètre de deformation $q$ égal à une racine de l'unité. dans ce cas, on calcule explicitement les valeurs propres de différentes matrices de transfert, y compris de l'opérateur $q$. on utilise ce dernier résultat pour obtenir l'état fondamental du modèle ik pour des petites tailles.
Type de document :
Thèse
Operator Algebras [math.OA]. Université Pierre et Marie Curie - Paris VI, 2015. English. 〈NNT : 2015PA066357〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [51 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01266625
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mercredi 3 février 2016 - 10:03:06
Dernière modification le : jeudi 22 novembre 2018 - 14:33:24
Document(s) archivé(s) le : samedi 12 novembre 2016 - 04:44:25

Fichier

2015PA066357.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01266625, version 1

Citation

Alexandr Garbali. The Izergin-Korepin model. Operator Algebras [math.OA]. Université Pierre et Marie Curie - Paris VI, 2015. English. 〈NNT : 2015PA066357〉. 〈tel-01266625〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

519

Téléchargements de fichiers

299