Proposition d’un cadre méthodologique pour la gestion du processus de servicisation en entreprise industrielle : approche basée sur les risques décisionnels

Résumé : Dans un contexte économique marqué par la saturation des marchés et l’évolution perpétuelle de l’environnement, la pérennité des stratégies de différentiation classiques basées sur l’innovation de produit, ou la baisse des prix est de plus en plus affaiblie. Une nouvelle approche d’évolution pour les entreprises industrielles consiste à proposer une offre de service qui peut se substituer à l’offre de produit initialement proposée par l’entreprise, il s’agit de proposer un ensemble intégré de produits et de services sous la forme de système produit-service (PSS). L’utilisateur pourrait ainsi bénéficier de la disponibilité des produits pour répondre à ses besoins sans pour autant les posséder. Le développement de la transition vers ces offres de PSS au sein de l'industrie manufacturière représente un mouvement scientifique qualifié de «servitization of manufacturing» ou de servicisation. La servicisation constitue un enjeu majeur de gestion pour les décideurs des entreprises industrielles. Il s’agit d’une transition qui implique d’importants défis techniques, managériaux, et culturels. Son déploiement dans l’entreprise porte différents risques et confronte les décideurs à plusieurs problématiques décisionnelles. Ce travail de thèse propose alors un cadre méthodologique global permettant d’intégrer la prise en compte des risques décisionnels dans la gestion de la transition vers un modèle d’offre intégrée de PSS. Nous considérons alors la servicisation comme un processus décisionnel porteurs de risques, qui peuvent être caractérisés et diagnostiqué, dans l’objectif d’améliorer les capacités décisionnelles de l’entreprise. Ce cadre méthodologique est structuré autour des composantes de modélisation du processus décisionnel de servicisation (selon un formalisme inspiré du cadre de modélisation d’entreprise GRAI) et de modélisation des risques, il est composé de trois phases successives :La phase A nommée « l’exploration du processus de servicisation », son objectif étant de rendre une représentation formalisée du processus décisionnel de servicisation de l’entreprise industrielle étudiée selon un modèle décisionnel de référence que nous avons construit au préalable; La phase B nommée « l’évaluation et la caractérisation des risques décisionnels », où il s’agit de caractériser les risques décisionnels selon leurs domaines d’occurrence et d’effet, afin d’en déduire une évaluation de la criticité des risques potentiels portés par le processus; Et la phase C nommée « le diagnostic et la remédiation des risques décisionnels », sa finalité consiste à rendre une interprétation des résultats de diagnostic, afin de proposer des pistes d’action pour les décideurs de l’entreprise étudiée, dans l’objectif de leurs apporter une aide au processus décisionnel.Deux études de cas sur des PME industrielles ont permis d’illustrer ce travail de thèse.
Type de document :
Thèse
Autre. Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne, 2015. Français. < NNT : 2015EMSE0789 >
Liste complète des métadonnées


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01258186
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : lundi 18 janvier 2016 - 17:22:05
Dernière modification le : mercredi 5 juillet 2017 - 09:49:11
Document(s) archivé(s) le : mardi 19 avril 2016 - 12:22:04

Fichier

Sarra-dahmani-diff.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01258186, version 1

Citation

Sarra Dahmani. Proposition d’un cadre méthodologique pour la gestion du processus de servicisation en entreprise industrielle : approche basée sur les risques décisionnels. Autre. Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne, 2015. Français. < NNT : 2015EMSE0789 >. <tel-01258186>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

541

Téléchargements du document

489