LA « PROFESSIONNALISATION » DES ONG EN PALESTINE : ENTRE PRESSION DES BAILLEURS DE FONDS ET LOGIQUE D’ENGAGEMENT

Résumé : La croissance de l’aide internationale, à partir des accords d’Oslo en 1993, a entraîné la structuration d’une économie de rente dans les territoires palestiniens, occupés depuis la guerre de 1967. Le poids des bailleurs de fonds est tel que leur perception de la réalité politique et sociale devient hégémonique dans la « Palestine des bailleurs de fonds ». Avec ces derniers, les récepteurs de l’aide (ONG, Autorité Palestinienne…) mettent en place des projets dans la perspective du « développement », pour la « paix », et construisent un « monde » assujetti à un nouveau cadre social centré sur l’ « idéologie du développement ». C’est le « monde du développement » dont le discours dominant met en avant la « professionnalisation » des ONG, synonyme de spécialisation, d’accumulation du savoir, de « progrès » et de prise de distance avec les organisations politiques. Pour étudier ce processus, cette thèse mobilise trois échelles d’analyse : organisation, espace social et trajectoires des individus. L’articulation de ces échelles montre que la « professionnalisation » s’est concrétisée par la rationalisation du système de valeurs, où le militantisme partisan pour la Palestine est désormais remplacé par un « engagement professionnel » pour le « développement ». À l’échelle de l’organisation, l’étude de quatre associations met en avant la transformation de l’organisation du travail associatif et de l’engagement, ainsi que l’évolution de la relation entre associations, bailleurs et organisations politiques. À l’échelle de l’espace social, l’analyse met en évidence les rapports de force au sein du « monde du développement ». La domination des bailleurs, l’intériorisation des normes du développement influent sur les grandes structures associatives auxquelles adhèrent les associations. La mise en place des « dispositifs rationnels du développement » étend la base de ce monde. De même, le champ du pouvoir de la « Palestine des bailleurs de fonds » est restructuré par les réseaux de pouvoir tissés entre bailleurs et différents acteurs récepteurs de l’aide. À l’échelle des individus est mise en lumière la traduction de ces transformations dans les trajectoires des salariés et des militants associatifs. Les dispositions militantes lourdes incorporées pendant les expériences partisanes apparaissent en disjonction avec les dispositifs rationnels du développement. C’est ainsi que les salariés qui possèdent un capital professionnel et qui rompent avec le militantisme sont favorisés dans la hiérarchie des ONG professionnalisées et du « monde du développement ».
Type de document :
Thèse
Sociologie. Univ. Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines; laboratoire printemps, 2014. Français
Liste complète des métadonnées


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01220122
Contributeur : Sbeih Sbeih <>
Soumis le : lundi 25 juillet 2016 - 12:00:16
Dernière modification le : vendredi 2 juin 2017 - 15:44:44

Identifiants

  • HAL Id : tel-01220122, version 2

Collections

Citation

Sbeih Sbeih. LA « PROFESSIONNALISATION » DES ONG EN PALESTINE : ENTRE PRESSION DES BAILLEURS DE FONDS ET LOGIQUE D’ENGAGEMENT. Sociologie. Univ. Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines; laboratoire printemps, 2014. Français. <tel-01220122v2>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

1615

Téléchargements du document

275