William James psychology and ontology of continuity

Résumé : Cette thèse aborde la question de la continuité de la conscience chez William James, en vue de ses possibles actualisations. En particulier, la tentative est de délimiter, de façon critique, les réflexions et les influences principales qui caractérisent le discours de James. Dans le sillage de la théorie de l'évolution de Darwin, les réflexions de James émergèrent dans le champ de la psychologie physiologique de la fin du 19ème siècle, où il développa de plus en plus intensément l'exigence d'une épistémologie renouvelée et d'un nouveau cadre métaphysique pour comprendre les théories et les découvertes scientifiques les plus intéressantes sur l'esprit humain. L'analyse du thème de la continuité permet de saisir, tant d'un point de vue historique que théorique, l'importance du passage graduel de James des observations de la psychologie expérimentale sur la continuité de la pensée vers une perspective ontologique selon laquelle la continuité constitue une caractéristique de la réalité. En outre, une telle analyse permet de clarifier la position de James par rapport à son contexte historique, et en même temps, de mettre en évidence les résultats les plus originaux de son travail.L'aspect de la continuité, bien que reconnu par les critiques de James, n'a jamais été proprement analysé jusqu'à présent. Cela est dû, d'une part, à la grande attention que les commentateurs ont communément prêté à la dimension individuelle chez James, et donc, à l'aspect tychistique et variant de la réalité ; d'autre part, il est important de garder à l'esprit que le principal courant interprétatif a réduit la confrontation entre James et Charles S. Peirce à une polarisation paradigmatique, où James était considéré comme un philosophe nominaliste et individualiste, alors que Peirce était étiqueté comme le réaliste à la recherche d'un continuum mathématique qui soit compatible avec sa théorie de la sémiose infinie.Toutefois, James fut immédiatement intrigué par la contradictoire unité synthétique des états mentaux, qu'il avait pu dériver de sa description de la continuité des états de conscience, où ceux-là préservaient à la fois une réelle continuité et une réelle divisibilité. Le vague aspect de l'expérience n'était pas pleinement reproductible en termes conceptuels, et en termes logiques il constituait une contradiction. L'élaboration d'une telle problématique de la part de James doit être considérée au sein du changement de paradigme de l'époque qui eut lieu dans la première moitié du 20ème siècle. Un tel changement influença l'élaboration de James, particulièrement à travers les progrès théoriques et méthodologiques réalisés dans le champ de la physiologie et de la biologie du 19ème siècle.
Type de document :
Thèse
Philosophy. Ecole normale supérieure de lyon - ENS LYON, 2015. English. 〈NNT : 2015ENSL1006〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [111 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01203158
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mardi 22 septembre 2015 - 13:34:06
Dernière modification le : mardi 20 novembre 2018 - 01:19:57
Document(s) archivé(s) le : mardi 29 décembre 2015 - 07:18:55

Fichier

BELLA_Michela_2015ENSL1006_The...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01203158, version 1

Citation

Michela Bella. William James psychology and ontology of continuity. Philosophy. Ecole normale supérieure de lyon - ENS LYON, 2015. English. 〈NNT : 2015ENSL1006〉. 〈tel-01203158〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

793

Téléchargements de fichiers

2053