Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Sociabilités et imaginaires coloniaux dans le Nord de 1870 à 1918

Résumé : Depuis une quinzaine d’années en France, nous assistons, à un retour en force de « l’histoire coloniale », stimulée par des questions mémorielles brûlantes, comme celles de la guerre d’Algérie, de la traite Atlantique, de l’esclavage aux Antilles, autant de thèmes devenus classique d’une tendance à la repentance coloniale. Manifestement désireux de penser l’intégration de la mémoire de la colonisation à l’identité nationale, le grand public se laisse donc touché par la redécouverte du passé colonial de la France, notamment par le biais de productions cinématographiques comme L’Empire du milieu du Sud du cinéaste Éric Deroo, qui retrace l’histoire du Vietnam et de l’Indochine française. Ces initiatives incarnent des formes de persistance de l’histoire des relations entre la France et son ex-empire, mais aussi une volonté de transmettre la mémoire sans la borner aux seuls conflits coloniaux. Elles contribuent à maintenir une sorte de lien affectif des Français envers leurs anciennes colonies. En réactivant leur mémoire, les sociétés occidentales, et la société française en particulier, posent donc la question des effets retours de l’époque coloniale sur la définition actuelle des identités nationales. Si le colonialisme est souvent considéré comme une forme de circulation à sens unique, des métropoles vers leurs colonies, l’évolution des points de vue et de la recherche historique permettent l’examen de l’influence de la colonisation en Europe, de nos jours, mais aussi durant la période coloniale. Cette circulation empire-métropole est désignée par les expressions « effets retours » ou « effets de réverbération », qui concernent en particulier des circulations de représentations. Dans la lignée de travaux universitaires récents, qui proposent diverses approches régionales des phénomènes de réception et d’appropriation du fait colonial, ce travail propose l’étude de la manière dont s’opèrent des phénomènes d’ouverture culturelle liés à l’expansion coloniale à une échelle régionale, alors que, pendant longtemps, suite aux travaux de l’historien Raoul Girardet, l’échelle nationale a été privilégiée1. Le présent travail tend à vérifier l’hypothèse de la construction de l’identité des gens du Nord, à l’intérieur de la nation, en intégrant l’influence de l’expansion coloniale. L’historien américain Herman Lebovics nous aide à affiner cette hypothèse lorsqu’il affirme dans La vraie France, qu’il existe des parallèles entre les moyens employés par les pouvoirs français pour gagner la loyauté d’une population étrangère assujettie, et l’appareil culturel mis en place pour provoquer la loyauté des métropolitains 2. Il évoque notamment l’ethnologie conservatrice, qui attire l’attention des autorités sur le besoin de préserver les cultures coloniales et de raviver les cultures régionales, à la condition de ne pas engendrer de revendications politiques allant à l’encontre de l’existence d’un État centralisé, issu de la tradition révolutionnaire jacobine. Cette recherche envisage d’apprécier les effets retours de la construction d’un l’empire colonial vers une région de la métropole et ses habitants, en étudiant les changements de direction du « regard » et l’élargissement des échelles, du local au national puis du local à l’empire. Le changement de focale permet donc une étude, qui examine des réalités et des problématiques locales et définit une réception et une appropriation spécifiques du fait impérial, l’exaltation de l’empire devenant à la fois un élément de l’identité locale et un élément d’intégration de la région à une identité nationale.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [266 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01199182
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Tuesday, September 15, 2015 - 9:37:27 AM
Last modification on : Thursday, March 5, 2020 - 3:24:42 PM
Document(s) archivé(s) le : Tuesday, December 29, 2015 - 6:57:34 AM

Identifiers

  • HAL Id : tel-01199182, version 1

Collections

Citation

Anthony Darthoit. Sociabilités et imaginaires coloniaux dans le Nord de 1870 à 1918. Histoire. Université Charles de Gaulle - Lille III, 2014. Français. ⟨NNT : 2014LIL30036⟩. ⟨tel-01199182⟩

Share

Metrics

Record views

1094

Files downloads

4027