Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

From astrophysics to astrobiology : significance of laboratory organic residues from photo-irradiation of cosmic ice analogs

Résumé : Les expériences de laboratoire ont montré que la photo-irradiation ultraviolette d'analogues de glaces astrophysiques suivie de leur réchauffement à température ambiante mène à la formation de résidus organiques réfractaires. Ces résidus, solubles dans l'eau, consistent en un riche mélange de composés organiques incluant entre autres des acides aminés, molécules potentiellement importantes pour la chimie prébiotique. Ces résidus sont considérés comme des analogues de la matière organique réfractaire que l'on pense être synthétisée sur les grains de poussière dans les nuages moléculaires et/ou dans les disques protoplanétaires, produit de l'évolution des glaces, et qui pourra être accrétée plus tard en comètes ou en astéroïdes et finalement délivrée sur la Terre primitive. Ainsi, l'étude de ces analogues, produits dans des conditions astrophysiques pertinentes, représente un outil efficace pour explorer les processus à l'origine de la formation des molécules organiques complexes dans le Système Solaire et en particulier la possible introduction d'excès énantiomériques dans les molécules chirales.Ce travail de thèse est consacré à l'étude de ces résidus organiques, leur caractérisation et les applications astrophysiques de ces résultats. Nous avons utilisé différentes techniques d'analyse comme la chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (GC MS, classique et multidimensionnelle), la spectrométrie de masse par résonnance cyclotronique ionique à transformée de Fourier (FT ICR MS) ou encore la spectroscopie infrarouge. Nous avons mesuré les excès énantiomériques induits dans cinq acides aminés par irradiation de nos analogues avec de la lumière UV polarisée circulairement (UV CPL) et insérons nos résultats dans le cadre d'un scénario astrophysique cohérent pour expliquer l'origine des excès énantiomériques observés dans les acides aminés météoritiques. Nous avons étudié le contenu en acides aminés de la météorite de "Paris" et montré des similarités avec la distribution en acides aminés de nos résidus organiques. Nous avons également produit des analogues plus réalistes de grains interstellaires en incluant une surface silicatée, afin de tester l’effet potentiel de cette surface sur la formation et la nature des résidus organiques. Enfin, nous effectuons une discussion générale à propos de la pertinence de ces résultats dans le contexte astrophysique et soulignons le possible lien entre astrochimie et chimie prébiotique.
Complete list of metadatas

Cited literature [142 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01154660
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Friday, May 22, 2015 - 4:17:06 PM
Last modification on : Wednesday, February 5, 2020 - 6:53:15 AM
Document(s) archivé(s) le : Tuesday, September 15, 2015 - 6:44:23 AM

File

VA2_MODICA_PAOLA_26112014.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01154660, version 1

Collections

STAR | CNRS | INSU

Citation

Paola Modica. From astrophysics to astrobiology : significance of laboratory organic residues from photo-irradiation of cosmic ice analogs. Instrumentation and Methods for Astrophysic [astro-ph.IM]. Université Paris Sud - Paris XI, 2014. English. ⟨NNT : 2014PA112329⟩. ⟨tel-01154660⟩

Share

Metrics

Record views

1054

Files downloads

473