M. Jeay and B. Et-roy, ici non exhaustive, prouve bien que ce sont des personnes ayant véritablement existé et toutes proches du duc Si le recueil dit vrai et en toute objectivité, on accrédite l'image faste de la cour de Bourgogne, LLegee du folkloe daas la littatue du XVe sile », dans Fifteenth-Century Studies, pp.95-117, 1979.

B. Roy, Devinettes façaises, p.52

B. Roy, « Des devinettes aux énigmes, les premières séries de Questions Enigmatiques », i L'iggatiue à la Renaissance : formes, significations, esthétiques, pp.165-185, 2008.

. Dans-cette-seule-phrase, on trouve une proposition principale : « Un autre obstacle est la violence des pierres brûlantes qui sans cesse jaillissent de ce puits et retombent 927 » ; deux « qui » : « qui sans cesse jaillissent de ce puits 928, qui démoliraient n'importe quelle 922

-. Chaucer, Les Contes de Canterbury, Edition d'André Crépin, 2000.

P. De and C. , Mémoires, présentation et traduction par, Joël Blanchard, 2004.

A. -fabliaux, G. De-montaiglon, and . Raynaud, -Recueil général et complet des Fabliaux des XIIIe et XIVe siècles, imprimés ou inédits, publiés avec notes et variantes d'après les manuscrits, 1872.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-00450051

E. Barbazan, Fabliaux et contes des poètes français des XIIe, XIIIe, XIVe et XVe siècles, tirés des meilleurs auteurs, En 1760, Barbazan publie Le Castoiement, ou Instruction, du père à son fils, considéré comme formant le tome IV de cette édition, 1756.

E. Barbazan and M. Et-méon, Fabliaux et contes des poètes français des XIe, XIIe, XIIIe, XIVe et XVe siècles, tirés des meilleurs auteurs, Edition revue et augmentée du recueil de Barbazan. Réimprimé avec le Nouveau recueil de Méon, 1808.

P. Ménard, Fabliau français du Moyen Age, 1979.

A. Jubinal, Nouveau recueil de contes, dits, fabliaux et autres pièces inédites des XIIIe, XIVe et XVe siècles, pour faire suite aux collections de Legrand d'Aussy, Barbazan et Méon mis au jour pour la première fois, 1975.

G. Rouger and . Fabliaux, Présentation, choix et traduction de Gilbert Rouger, 1978.

L. Sale and A. , Jehan de Saintré, édition et présentation de Joël Blanchard, traduction de Michel Quereuil, 1995.

L. Sale, A. , and L. Paradis-de-la-reine-sibylle, traduction et post-face de F. Mora-Lebrun, 1983.

B. Combettes, La r?futation dans le texte argumentatif en moyen fran?ais: faits syntaxiques et op?rations textuelles, Le Moyen Fran?ais, vol.33, pp.7-19, 1993.
DOI : 10.1484/J.LMFR.3.148

J. Damourette and E. Et-pichon, Des mots à la pensée, pp.1911-1950

E. Faral, Arts poétiques des XII et XIIIe siècles Recherches et documents sur la technique littéraire du Moyen Age, éd, E. Faral, 1924.

G. Genette, Introduction à l'architexte, 1979.

A. Jolles, Formes simples, trad. A. M. Buguet, 1972.

L. Moyen, Age contemporain: perspectives critiques, Littérature, n° 148, 2007.

R. Audet, Des textes à l'oeuvre : la lecture du recueil de nouvelles, 2000.
DOI : 10.7202/501203ar

J. Boucher, Le recueil de nouvelles -Études sur un genre littéraire dit mineur, 1992.

L. Gradel, La cornice nelle raccolte novellistiche del Rinascimento italiano e i rapporti con la cornice del " Decameron, 1959.

M. Jeay, si?cles, Le Moyen Fran?ais, vol.31, 1992.
DOI : 10.1484/J.LMFR.3.147

L. Au-moyen, Age : la fin du Moyen Age, sous la direction de Tania VanHemelryck et de Stefania Marzano et avec la collaboration d'Alexandra Dignef et de Marie, p.2010

F. Cocchetti, « Dal labirintio al giardino : la topografia testuale del Decameron, La Rassegna della letteratura Italiana, pp.76-85, 1990.

L. Guillerm, « l'aspiration à l'unité organique des recueils ; l'exemple fondateur du dispositif boccacien, pp.43-58

M. Jeay, « Représentation de la parole ou mise en scène de l'écriture ? L'exemple des Évangiles des quenouilles », dans Études littéraires sur le XVe siècle, pp.125-165, 1986.

N. Labère and . Cueillir, De vrai humain entendement": étude sur la littérature française de la fin du Moyen Âge offertes en hommage à Jacqueline Cerquiglini-Toulet le 24 janvier 2003, éd. Yasmina Foehr-Janssens et Jean-Yves Tilliette, pp.99-117, 2005.

M. L. Ollier, ». Les-lais-de-marie-de-france-ou-le-recueil-comme-forme, and I. Genèse, codification et rayonnement d'un genre médiéval : la nouvelle, Actes du Colloque International de Montréal, pp.14-16, 1982.

D. Bordenave, Contribution à l'étude de la formation de la nouvelle en France (1250-1466), thèse, sous la direction de P, 1993.

R. Dubuis, Les Cent Nouvelles nouvelles et la tradition de la nouvelle en France au Moyen Âge, 1973.

R. Dubuis, La nouvelle et l'art du récit au XVe siècle en France, 1998.

J. M. Ferrier, Forerunners of the French Novel, An Essay on the Centuries, 1966.

J. M. Ferrier, French Prose Writers of the Fourteenth and Fifteenth Centuries, 1966.

N. Labère, Défricher le jeune plant, Étude du genre de la nouvelle au Moyen Âge, 2006.

G. A. Pérouse, Nouvelles françaises du XVIe. Images de la vie du temps, 1977.

L. Pierdominici and . Du-pédagogique-au-narratif, Ecriture fragmentaire et poétique de la nouvelle dans l'oeuvre d, 1996.

L. Pierdominici, La bouche et le corps Images littéraires du Quinzième siècle français, p.65, 2003.

L. Pierdominici, Les Passions du Mot, 2009.

P. Toldo, Contributo allo Studio della Novella Francese del XV-XVI secolo, p.1895, 1970.

P. Daros, La nouvelle de Boccace à Cervantès, pp.49-72, 1966.

R. Dubuis, « Note complémentaire sur la nouvelle française

P. Nykrog, « Entre fabliau et nouvelle : réflexions sur une longue absence », Formation, codification et rayonnement d'un genre médiéval. La Nouvelle, pp.14-16, 1982.

H. ?. Neuschäfer, . Boccace, and . La-nouvelle, Le problème de la codification d'un genre médiéval : la nouvelle ». Actes du Colloque International de Montréal (McGill University, 14- 16 octobre, pp.103-110, 1982.

C. Segre, La novella e i generi letterari Atti del convegno di Caprarola (19-24 settembre 1988), éd, La novella italiana, pp.47-57, 1989.

L. Sozzi, La nouvelle fran?aise au XVe si?cle, Cahiers de l'Association des Etudes Françaises, pp.67-84, 1971.
DOI : 10.3406/caief.1971.974

H. H. Wetzel, « Eléments socio-historiques d'un genre littéraire : l'histoire de la nouvelle jusqu'à Cervantès, La Nouvelle française à la Renaissance, pp.41-78, 1981.

P. Zumthor, ». La-brièveté-comme-forme, and I. Genèse, codification et rayonnement d'un genre médiéval : la nouvelle, pp.14-16, 1982.

D. Alexandre-bidon, M. Et, and M. Lorcin, Le quotidien au temps des fabliaux, 2003.

C. Azuela, Les ruses de la parole dans la nouvelle à la fin du XVe siècle, 1991.

C. Bégin, Le paroxysme de la violence dans l'érotisme des fabliaux, 1999.

E. J. Benkov, Les fabliaux: jugements risibles, Ph.D, vol.249, 1979.

M. Cailly, Les fabliaux, la satire et son public. L'oralité dans la poésie satirique et profane en France, XII e -XIV e siècles, 2007.

H. A. Crocker, Comic Provocations: Exposing the Corpus of Old French Fabliaux, 2006.
DOI : 10.1057/9780230601178

P. Eichel-lojkine, Contes en réseaux : l'émergence du conte sur la scène littéraire européenne, 2013.

A. Frank and J. , The Fabliau in Medieval England, Ph.D, vol.344, 1981.

L. and B. Au-moyen-age, Actes du colloque des 27, 1979.

F. Pomel, Les clefs des textes médiévaux. Pouvoir, savoir et interprétation, 2006.

J. Schmitt, La raison des gestes dans l'Occident médiéval, 1990.
DOI : 10.14375/NP.9782070718450

P. Reynaud, La satire dans quelques fabliaux, [s. n.], 1995. 2) Articles

F. R. Akehurst, « Customary law in the Old French fabliau », The Old French Fabliaux: Essays on Comedy and Context, éd, pp.42-54, 2007.

G. Angeli, Du récit à la scène: rire grinçant et sadisme ludique de la farce », Quant l'ung amy pour l'autre veille. Mélanges de moyen français offerts à Claude Thiry, éd. Tania Van Hemelryck et Maria Colombo Timelli, pp.349-359, 2008.
DOI : 10.1484/m.tcc-eb.3.3981

J. Aubailly, « Le fabliau et les sources inconscientes du rire médiéval » in Cahiers de civilisation médiévale. 30e année (n°118), Avril-juin 1987, pp.105-117
DOI : 10.3406/ccmed.1987.2357

C. Bégin and . Le-fabliau, genre didactique (étude sur La Demoisele qui ne pooit oïr parler de foutre), pp.19-29, 2003.

J. Berlioz, « Les exempla médiévaux : première approche bibliographique », in Les Exempla médiévaux. Nouvelles perspectives, éd, pp.415-420, 1998.

K. Busby, « Esprit gaulois for the English: the humour of the Anglo-Norman fabliau », The Old French Fabliaux: Essays on Comedy and Context, éd, pp.160-173, 2007.

O. Collet and . Du, Du ????manuscrit de jongleur???? au ????recueil aristocratique??????: r??flexions sur les premi??res anthologies fran??aises, Le Moyen Age, vol.CXIII, issue.3, pp.481-489, 2007.
DOI : 10.3917/rma.133.0481

H. A. Crocker, « Introduction: the provocative body of the fabliaux », Comic Provocations: Exposing the Corpus of Old French Fabliaux, éd. Holly A. Crocker, Studies in Arthurian and Courtly Cultures), pp.1-14, 2006.

R. Dubuis, « Les formes narratives brèves, La littérature française aux XIVe et XVe siècles. GRLM. Heideberg, pp.178-196, 1988.

B. J. Levy, Du Fabliau ? la Farce: encore la question performancielle?, Reinardus Yearbook of the International Reynard Society, vol.15, pp.87-100, 2002.
DOI : 10.1075/rein.15.08lev

B. J. Levy, « Performing fabliaux », Performing Medieval Narrative, éd. Evelyn Birge Vitz, pp.123-140, 2005.

. Actes-du-colloque-du, Centre d'études médiévales de l'Université de Picardie (Saint-Valérysur-Somme , 25-26 mars 1994), pp.73-84, 1994.

C. Müller, . Gourmandise, and . Luxure, le champ de la métaphore dans Les Perdris, Oué au chapelain et Cele qui fu foutue et desfoutue, pp.135-147, 2000.

S. J. Nayar, the scatological tales of the fabliaux », Comic Provocations: Exposing the Corpus of Old French Fabliaux, éd. Holly A. Crocker, Studies in Arthurian and Courtly Cultures, pp.63-81, 2006.

W. Noomen, Performance et mouvance: A propos de l'oralit? des fabliaux, Reinardus Yearbook of the International Reynard Society, vol.3, issue.3, pp.17-24, 1990.
DOI : 10.1075/rein.3.11noo

W. Noomen and . Auteur, narrateur, récitant des fabliaux: le témoignage des prologues et des épilogues », Cahiers de civilisation médiévale, pp.313-350, 1992.
DOI : 10.3406/ccmed.1992.2539

J. Payen and . Lai, pour une typologie du récit bref aux XII e et XIII e siècle, Le récit bref au Moyen Âge. Actes du colloque des 27, pp.7-23, 1979.

C. Revard and . French, fabliau manuscripts" and MS. Harley 2253 to the Decameron and the Canterbury Tales », Medium Aevum, pp.261-278, 2000.

J. Ribard, « Et si les fabliaux n'étaient pas des contes à rire? », Le rire au Moyen Âge dans la littérature et dans les arts, Thérèse Bouché et Hélène Charpentier Presses universitaires de Bordeaux, pp.309-322, 1988.
DOI : 10.1075/rein.2.11rib

L. Rossi, J. Bodel-et-l-'origine-du-fabliau, ». , and L. Nouvelle, Actes du colloque international de Montréal, éd, pp.45-63, 1983.

L. Rossi, L'?uvre de Jean Bodel et le renouveau des litt?ratures romanes, Romania, vol.112, issue.447, pp.312-360, 1991.
DOI : 10.3406/roma.1991.1676

M. J. Schenck and . Orality, Orality, Literacy, and the Law: Judicial Scenes in the Fabliau, Reinardus Yearbook of the International Reynard Society, vol.8, pp.63-75, 1995.
DOI : 10.1075/rein.8.05sch

A. Tudor, « Les fabliaux : encore le problème de la typologie, pp.599-603, 2003.

L. E. Whalen, « Modern dirty jokes and the Old French fabliaux », The Old French Fabliaux: Essays on Comedy and Context, éd, pp.147-159, 2007.

C. Azuela, Les ruses de la parole dans la nouvelle à la fin du Moyen Age : 'les Cent Nouvelles nouvelles', 'les Contes de Canterbury' et 'le Décaméron', thèse sous la direction de Claude Thomasset, 1995.

R. Dubuis and . Lexique-des, Cent nouvelles nouvelles, 1996.

D. A. Fein, Displacements of Power: Readings of the "Cent Nouvelles Nouvelles, 2003.

J. Smirnova, Conter et écrire au 15 e siècle Le cadre concepteur des 'Cent Nouvelles nouvelles', thèse sous la direction de M, J.M. Fritz, 2007.

A. Vélissariou, Aspects dramatiques et écriture théâtrale dans les 'Cent Nouvelles nouvelles' et la littérature du Moyen Age tardif, thèse sous la direction de Mme D, Quéruel et J. Devaux, 2010.

R. Zehnder, Les modèles latins des « Cent Nouvelles nouvelles » : des textes de Poggio Bracciolini, Nicolas de Clamanges, Albrecht von Eyb et Francesco Petrarca et leur adaptation en langue vernaculaire française

A. Adams, The Cent Nouvelles Nouvelles in MS Hunter 252: The Impact of the Miniatures, French Studies, vol.46, issue.4, pp.385-394, 1992.
DOI : 10.1093/fs/46.4.385

C. Azuela and . «-l-'activité-orale-dans-la-nouvelle-médiévale, Les Cent nouvelles nouvelles, le Décaméron et les Contes de Canterbury, Romania, vol.115, pp.3-4, 1997.
DOI : 10.3406/roma.1997.2250

C. Azuela, avant dernier récit des Cent nouvelles nouvelles: une anti-Griselda du XV e siècle », Cultura neolatina, pp.3-4, 2001.
DOI : 10.19130/iifl.ap.1999.1-2.39

URL : http://doi.org/10.19130/iifl.ap.1999.1-2.39

M. J. Baker, « Authorial bias in tale nr 19 of the Cent nouvelles nouvelles, Romance Notes, vol.27, pp.257-262, 1986.

M. J. Baker, « The image of the woman in tales 26 and 99 of the Cent nouvelles nouvelles », Le moyen français, pp.24-25, 1989.

M. J. Baker, « Narrative strategy in the novella: the Decameron and the Cent nouvelles nouvelles », Forum italicum, pp.230-239, 1984.

M. J. Baker, Art and Truth in Tale 65 of the "Cent Nouvelles nouvelles", Modern Philology, vol.87, issue.3, pp.272-274, 1989.
DOI : 10.1086/391785

M. J. Baker, The "Disnarrated" in Les Cent nouvelles nouvelles, Orbis Litterarum, vol.50, issue.5, pp.272-277, 1995.
DOI : 10.1111/j.1600-0730.1995.tb00087.x

M. J. Baker, « Spinning out the story in the Cent nouvelles nouvelles », Le moyen français, pp.44-45, 1999.

B. F. Beardsmore, About the Seventieth of the Cent Nouvelles Nouvelles, Romania, vol.110, issue.437, pp.1-2, 1989.
DOI : 10.3406/roma.1989.1613

D. Bohler, « Civilités langagières: le bon taire ou le parler hastif. Brèves réflexions sur la fonction sociale et symbolique du language

J. D. Brown, « Hans Carvel's ring: elements, literary tradition, Rabelais' source, Romance Notes, vol.13, pp.515-522, 1971.

J. Bruskin-diner, « Filing in a fleshing out the feminine figure: innovative representations of women in Les cent nouvelles nouvelles », New Images of Medieval Women

J. Bruskin-diner, Actes du colloque du Centre d'études médiévales de l'Université de Picardie (Amiens, 20-24 mars 1985), éd, incertitude et ambiguïté dans les Cent nouvelles nouvelles », Histoire et littérature au Moyen Âge, pp.546-95, 1991.

J. Bruskin-diner, « The courtly-comic style of Les cent nouvelles nouvelles », Romance Philology, pp.48-60, 1993.

T. Conley, « Narrative mapped and gridded: les Cent nouvelles nouvelles (1464): nouvelle L », Michigan Romance Studies, pp.1-21, 1999.

W. R. Cunningham, « The date of the Cent nouvelles nouvelles », The Modern Language Review, p.250, 1943.

A. Dauge, « Paroles craintes, dévoyées et spéculaires dans les Cent nouvelles nouvelles », Le moyen français, pp.125-136, 1993.
DOI : 10.1484/j.lmfr.3.155

A. B. Darmstätter, Cent nouvelles nouvelles: la nouveauté créatrice du passé? », La circulation des nouvelles au Moyen Âge Actes de la journée d'études, pp.311-335, 2002.

P. Demarolle, « Image de l'enfant et conceptions sociales dans deux oeuvres littéraires du XV e siècle », L'enfant au Moyen Âge, Aix-en-Provence, pp.359-374, 1980.

F. Desonay, « À propos d'une nouvelle édition des Cent nouvelles nouvelles », Revue belge de philologie et d'histoire, pp.993-1027, 1929.

F. Desonay, « À propos du Décaméron et des Cent nouvelles nouvelles », Il Boccaccio nella cultura francese, éd. Carlo Pellegrini, pp.505-520, 1971.

L. K. Donaldson-evans, « The narrative of desire: Boccaccio and the French Decamerons of the 15th and 16th centuries, pp.541-552, 1993.

R. Dubuis, indifférence du genre narratif aux problèmes politiques du XV e siècle », Culture et politique en France à l'époque de l'Humanisme et de la Renaissance, éd, pp.213-217, 1974.

R. Dubuis, Essais sur la campagne à la Renaissance: mythes et réalités Actes du colloque de la Société française des seiziémistes, Gabriel-André Pérouse et Hugues Neveux, pp.11-12, 1991.

R. Dubuis, Et c'est la fin pour quoy sommes ensemble": hommage à Jean Dufournet, professeur à la Sorbonne: littérature, histoire et langue du Moyen Âge, éd, pp.25-491, 1993.

R. Dubuis, « Illustration et défense de la gouge », Le moyen français: philologie et linguistique, Approches du texte et du discours Actes du VIII e Colloque international sur le moyen français, Bernard Combettes et Simone Monsonégo, pp.247-256, 1994.

J. ». Dufournet and L. Vivante, « Les Cent nouvelles nouvelles et les contradictions du "cahier de charges, pp.357-363, 1993.

J. Everett and . La-langue-figurée-dans-la-nouvelle, Formation, codification et rayonnement d'un genre médiéval. La Nouvelle. Actes du colloque international de Montréal, pp.14-16, 1982.

D. A. Fein, « The dangerous sex: representations of the female body in the Nouvelles nouvelles », Nottingham Medieval Studies, pp.195-202, 2002.

D. A. Fein, « The plague as a sexually transmitted disease: a commentary of the fifty-fifth tale of Les cent nouvelles nouvelles, New Zealand Journal of French Studies, vol.23, issue.1, pp.5-13, 2002.

Y. Foehr-janssens, « Pour une littérature du derrière: licence du corps féminin et stratégie du sens dans les trois premiers récits des Cent nouvelles nouvelles », Riens ne m'est seur que la chose incertaine. Études sur l'art d'écrire au Moyen Âge offertes à Eric Hicks par ses élèves, collègues, amies et amis, éd, pp.277-291, 2001.

C. Galderisi and . Du-langage-Érotique-au-langage-amoureux, représentations du "créaturel" dans le Petit Jehan de Saintré et dans la nouvelle XCIX des Cent nouvelles nouvelles, Hommage à Rose M. Bidler. Table ronde du 25 e anniversaire de la Revue Le moyen français, pp.13-30, 2002.
DOI : 10.1484/j.lmfr.2.302989

M. Jeay, enchâssement narratif: un jeu de masques. L'exemple des Cent nouvelles nouvelles », Masques et déguisements dans la littérature médiévale, éd. Marie-Louise Ollier, pp.193-201, 1988.

M. Jeay and . Le-travail-du-récit-À-la-cour-de-bourgogne, A l'heure encore de mon escrire, Les évangiles des quenouilles, les Cent nouvelles nouvelles et Saintré Aspects de la littérature de Bourgogne sous Philippe le Bon et Charles le Téméraire, éd. Claude Thiry, Lettres romanes, numéro spécial, pp.71-86, 1997.

M. Jeay, Ruse ou obsession? La coucherie par substitution dans les Cent nouvelles nouvelles », Écriture de la ruse, éd. E. Grodek, pp.297-307, 2000.

U. Jokinen and . Vice, vertu, jouissance: réflexions sur les Cent nouvelles nouvelles », Langage et référence, éd, Hans Kronning et al, pp.139-199, 2001.

O. Kleiman, « La réélaboration de la XVII e des Cent nouvelles nouvelles dans Floresta de enganos de Gil Vicente », Les langues néolatines, pp.33-56, 1995.

N. Labère and . Regarder-par-le-trou-de-la-lorgnette, L'assez apparente verite des Cent nouvelles nouvelles », Actualités de la recherche sur le moyen français, Actes du colloque international de Louvain Le moyen français, pp.57-58, 2003.

D. Lagorgette, Le discours du banquet dans les Cent Nouvelles Nouvelles, les ?vangiles des Quenouilles et le Livre de la Deablerie, Banquets et manières de table à la fin du Moyen Âge, pp.197-214, 1996.
DOI : 10.4000/books.pup.3561

D. Lagorgette, Le style curial dans les Cent Nouvelles Nouvelles : la construction de la r?f?rence et des personnages, Le Moyen Age, vol.CVIII, issue.3, pp.3-4, 2002.
DOI : 10.3917/rma.083.0507

N. Lévy-gires, « Savoir et pouvoir: le couple et la clé dans les Cent nouvelles nouvelles », Les clefs des textes médiévaux. Pouvoir, savoir et interprétation, éd. Fabienne Pomel, Presses universitaires de Rennes (Interférences), pp.97-111, 2006.

A. Lorian, Actes du III e Colloque international sur le moyen français (Düsseldorf, 17-19 septembre 1980), éd, Du mot au texte, pp.171-187, 1982.

C. Merlin, « Le comique des Cent nouvelles nouvelles », Cahiers de l'Association internationale des études françaises, pp.69-83, 1985.
DOI : 10.3406/caief.1985.1944

M. Notz, « Perspective et regard dans les Cent nouvelles nouvelles », L'inscription du regard, Moyen Âge ? Renaissance, éd. Michèle Gally et Michel Jourde, pp.227-238, 1995.

L. Pierdominici, « Le corps dans les Cent nouvelles nouvelles », Quaderni di filologia e lingue romanze, pp.95-161, 1992.

L. Pierdominici, « Le corps dans les Cent nouvelles nouvelles », Quaderni di filologia e lingue romanze, pp.95-161, 1992.

L. Rossi and . David, Aubert autore delle Cent nouvelles nouvelles? La genesi della novella francese e l'attività letteraria alla corte borgognona nel Quattrocento », Cultura neolatina, pp.94-117, 1976.

L. Rossi, « Per il testo delle Cent nouvelles nouvelles, la centesima novella e i racconti dell'acteur », Medioevo romanzo, vol.83, pp.401-418, 1981.

C. Soyen, merveilleux' quotidien, l'amour contrarié dans les Cent Nouvelles nouvelles », Le moyen français, pp.57-58, 2006.

?. Les, C. De, and . De-g, CHAUCER 1) Ouvrages

T. D. Cooke, The Old French and Chaucerian Fabliaux: A Study of Their Comic Climax, 1978.

T. D. Cooke, L. Et-benjamin, and . Honeycutt, The Humor of the Fabliaux: A Collection of Critical Essays, Columbia, 1974.

E. Hertog, Chaucer's fabliaux as analogues, Leuven University press, 1991.

J. North, Chaucer's Universe, 1988.

B. L. Honeycutt, « The knight and his world as instrument of humor in the fabliaux », The Humor of the Fabliaux: A Collection of Critical Essays

R. Beryl, What Chaucer did to the Fabliau, Studia Neophilologica, vol.51, issue.2, pp.205-213, 1979.

A. Crépin, « Chaucer's subtil engyn », Etudes anglaises, pp.403-411, 2003.

A. Brown and K. , From the "Fabliaux" to the "Decameron": Codicology and Generic Transformation, Ph.D, 2007.

J. Baruschat, Boccace à la Renaissance : lectures, traductions, influences en Italie et en France, 2008.

L. Boccace-À and . Renaissance, Lectures, traductions, influences en Italie et en France, Cahiers d'Etudes Italiennes, 2008.

C. Bozzolo, Manuscrits des traductions françaises (XVe siècle) d'oeuvres de Boccace dans les bibliothèques d'Europe et des Etats-Unis, 1970.
DOI : 10.3406/ephe.1972.5811

.. J. Hassell-jr, Amorous Games. A Critical Edition of Les Adevineaux amoureux (Publications of the American Folklore Society, Bibliographical Series, 25), 1974.

C. Perrus, Remarques sur les rapports entre écrivain et public dans le 'Décaméron' de Boccace, 1992.

R. Robert and E. , Chaucer and Boccaccio: antiquity and modernity, 2002.

M. H. Tesnière, La réception des Cas des nobles hommes et femmes de Boccace en France au XVe siècle, d'après l'illustration des manuscrits [texte imprimé, 2002.

V. Vaneckova, Women in G. Chaucer's Canterbury Tales: Woman as a Narrator, Woman as a Narrative " , master's diploma thesis, supervisor: Milada Frankovà, 2007.

G. Bianciotto, Texte et traduction : interférence de traduction manuscrite », Le Moyen Français, pp.1-26, 2010.

A. Moroldo, « Réception du Décaméron à la Renaissance française » in Etudes sur l'Heptaméron de Marguerite de Navarre, pp.97-108, 1992.

L. Rossi and . David, Aubert autore delle Cent nouvelles nouvelles? La genesi della novella francese e l'attività letteraria alla corte borgognona nel Quattrocento », Cultura neolatina, pp.94-117, 1976.

B. Roy, « Devinettes anciennes et pudeurs modernes Les Demandes joyeuses en forme de quolibets, 2003.

B. Roy, « Des devinettes aux énigmes, les premières séries de Questions Enigmatiques », in L'énigmatique à la Renaissance : formes, significations, esthétiques, pp.165-185, 2008.

F. Simone, « La présence de Boccace dans la culture française du XVe siècle, The Journal of Medieval and Renaissance Studies, vol.1, pp.17-32, 1971.

L. Sozzi, « Per la fortuna del Boccaccio in Francia : I testi introduttivi alla edizioni e traduzioni cinquecentesche, Studi sul Boccaccio, pp.11-80, 1971.

M. Jeay, Savoir-faire, 1983.

A. Paupert, Les fileuses et le clerc, 1990.

M. Jeay, L'émergence du folklore dans la littérature du XVe siècle (with Bruno Roy)", Fifteenth-Century Studies, II, pp.95-117, 1979.

M. Jeay, La popularité des Evangiles des Quenouilles: un paradoxe révélateur, Renaissance and Reformation/Renaissance et Réforme, XVIII, pp.166-182, 1982.

M. Jeay, de la croyance populaire ? la locution, Le Moyen Fran?ais, vol.14, issue.15, pp.282-301, 1986.
DOI : 10.1484/J.LMFR.3.100

M. Jeay, Lectures de la dérision dans les Evangiles des Quenouilles, Florilegium, vol.6, pp.159-177, 1986.
DOI : 10.1484/j.lmfr.3.100

M. Jeay, Représentation de la parole ou mise en scène de l'écriture ? L'exemple des Evangiles des quenouilles, pp.125-165, 1986.

D. Cazauran, Lire l'Heptaméron de Marguerite de Navarre, 2005.

N. Cazauran, Variétés pour Marguerite de Navarre Autour de l'Heptaméron, 1978.

C. Marguerite-de-navarre, Nice : Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines, 1992.

L. 'heptaméron-de-marguerite-de-navarre, Actes de la journée d'étude Marguerite de Navarre 19 octobre 1991, Cahiers textuels n° 10, 1992.

L. Febvre, Amour sacré, amour profane, 1944.

G. Mathieu-castellani, La conversation conteuse, 1992.

C. Liaroutzos, « Les médiations du savoir dans l'Heptaméron », L'information littéraire, pp.21-27, 2005.

G. A. Pérouse, Heptaméron dans l'histoire de la narration brève en prose au XVIe siècle »f, L'Heptaméron de Marguerite de Navarre, Actes de la journée d'Etude Marguerite de Navarre, Cahiers textuels n° 10, pp.30-32, 1991.

A. Bronarski, Le Petit Jehan de Saintré : une énigme littéraire, 1922.

F. Desonay, Antoine de La Sale, aventureux et pédagogue, 1940.

S. Lefèvre and . Antoine-de-la-sale, La fabrique de l'oeuvre et de l'écrivain, 2006.

L. Pierdominici and . Du-pédagogique-au-narratif, Écriture fragmentaire et poétique de la nouvelle dans l'oeuvre d'Antoine de, 1996.

F. Mora, L. Antoine-de, and . Sale, Voyages en Sibyllie : les hommes, le Paradis, l'Enfer, 2010.

S. Lefèvre, L. Antoine-de, and . Sale, La fabrique de l'oeuvre et de l'écrivain, 2006.

J. Nève, Antoine de La Sale, sa vie et ses ouvrages d'après des documents inédits (...) suivi du « Réconfort de Madame du Fresne », d'après le manuscrit unique de la bibliothèque royale de Belgique, ) par Antoine de La Sale, et des documents et fragments inédits tirés des Bibliothèques et archives de France et de Belgique

L. Pierdominici, Du pédagogique au narratif : Ecriture fragmentaire et poétique de la nouvelle dans l'oeuvre d, 1996.

L. Pierdominici and R. Pisa, Prose francesi del XV secolo Antoine de La Sale, Martial d'Auvergne, le "Quinze joies de mariage, Nouvelles de Sens

W. Söderhjelm, Notes sur Antoine de la Sale et ses oeuvres, Helsingfors, Société de littérature finnoise (Acta societatis scientiarum fennicae, 1904.

M. Szkilnik, Jean de Saintré: une carrière chevaleresque au XV e siècle, pp.168-170, 2003.

R. Dubuis, L. Moi, and . Le-monde, Autre dans Saintré », Les représentations de l'Autre du Moyen Âge au XVII e siècle, Mélanges Kazimierz Kupisz, Saint-Étienne, Presses universitaires de Saint-Étienne, pp.203-214, 1995.

M. Jeay, Les éléments didactiques et descriptifs de Jehan de Saintré. Des lourdeurs à reconsidérer, Fifteenth Century Studies, vol.19, pp.85-100, 1992.

M. Jeay and L. Salade, Antoine de La Sale : les leçons d'un loyal serviteur à un futur roi », dans Quand l'ung amy pour l'autre veille. Mélanges de Moyen Français offerts à Claude Thiry, éd. Tania Van Hemelryck et Maria Colombo Timelli, pp.123-131, 2008.
DOI : 10.1484/m.tcc-eb.3.3962

L. Labande, L. Antoine-de, and . Salle, Antoine de La Salle. Nouveaux documents sur sa vie et ses relations avec la maison d'Anjou, Bibliothèque de l'école des chartes, pp.55-100, 1904.
DOI : 10.3406/bec.1904.448201

S. Lefèvre, Prologues de recueils et mise en oeuvre des textes, Seuils de l'oeuvre dans le texte médiéval, éd. Emmanuèle Baumgartner et Laurence Harf-Lancner, pp.89-125, 2002.

S. Lefèvre and . Salade, Pour acquerir honneur et pris, Deux italianismes chez Antoine de La Sale ou petites histoires de langue et de bouche Mélanges de moyen français offerts à Giuseppe Di Stefano, éd. Maria Colombo Timelli et Claudio Galderisi, pp.539-548, 2004.

J. Nève and . Du-réconfort-de-madame-du-fresne, Antoine de La Salle, sa vie et ses ouvrages d'après des documents inédits, 1975.

L. Pierdominici, A la verité me samble": l'esprit pédagogique de La Sale dans la Salade et la Salle, Quaderni di filologia e lingue romanze, 3 e série, pp.175-197, 1998.

M. Rus, « Un récit fantastique de la fin du Moyen Age : L'Excursion aux îles Lipari d'Antoine de La Sale, pp.157-167, 1999.

P. Servet, « Réflexions sur la modernité romanesque de Saintré », Devis d'amitié. Mélanges en l'honneur de Nicole Cazauran, éd, (Colloques, congrès et conférences sur la Renaissance, pp.28-71, 2002.

J. Blanchard, Commynes l'européen : l'invention du politique, 1996.

J. Blanchard, « Commynes le diplomate : « archéologie » d'une formation intellectuelle

R. Dubuis, La nouvelle et l'art du récit au XVe siècle en France. Recueil d'articles offerts par ses amis, ses collègues et ses disciples, Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à Alice Planche, éd. M. Accarie et A. Quéffélec, pp.159-169, 1984.

M. Fumaroli, « La conversation », dans Lieux de mémoire, sous la direction de P, pp.679-743, 1992.

R. Ambühl, Le séjour du futur Louis XI dans les pays de Philippe le Bon (1456-1461), Cercle d'Histoire, 2002.

J. Aubailly, Le théâtre médiéval profane et comique : la naissance d'un art, 1975.

C. Aubertin, Histoire de la langue et de la littérature françaises au Moyen Age, p.530, 1876.

F. Audouin-rouzeau, Les chemins de la peste ? Le rat, la puce et l'homme, Éditions Tallandier, collection « Texto, 2007.

J. Biraben, Les hommes et la peste en France et dans les pays méditerranéens : t. I, la peste dans l'histoire, 1975.
DOI : 10.3406/ephe.1971.5546

J. Biraben, Les hommes et la peste en France et dans les pays méditerranéens : t. II, les hommes face à la peste, 1976.
DOI : 10.3406/ephe.1971.5546

O. Cartellieri, La Cour des ducs de Bourgogne, 1946.

G. Doutrepont, La littérature française à la cour des ducs de Bourgogne, 1970.

B. Halioua, Histoire de la médecine, 2004.

J. Heers, Fêtes, jeux et joutes dans les sociétés d'occident à la fin du Moyen Age, Conférences Albert-Le-Grand, 1971.

J. Lemaire, Les visions de la vie de cour dans la littérature française de la fin du Moyen Age, 1994.

J. Matz and E. Et-verry, Le roi René dans tous ses états, 2009.

W. Paravicini, La cour de Bourgogne et l'Europe : Le rayonnement et les limites d'un modèle culturel, 2013.

J. Passavanti, Le Miroir de la vraie pénitence et autres traités de spiritualité, Classiques Garnier, collection "Moyen Âge en traduction, 2013.

J. Paviot, Les Ducs de Bourgogne, la croisade et l'orient, Paris, Presses de l, 2003.

R. Vaughan, Philip the Good : the apogee of Burgundy, 1970.