Contribution à l'estimation de la dépense énergétique liée à l'exercice chez le cheval trotteur attelé : utilisation des mesures de consommation d'oxygène et de fréquence cardiaque en conditions de terrain

Résumé : L’activité physique, couramment exprimée en multiple des besoins du métabolisme de base, induit une dépense supplémentaire en termes d’énergie qui varie selon les exercices pratiqués et leurs caractéristiques. L’objectif de ce travail de thèse était d’estimer la dépense énergétique liée aux exercices d’entraînement chez le cheval trotteur attelé. Pour cela, la consommation d’oxygène (VO2) et la fréquence cardiaque (FC) ont été mesurées en conditions de terrain sur des chevaux trotteurs maintenus en situation expérimentale contrôlée à partir d’un appareil portable de mesure des échanges respiratoires, le K4b² équin et l’Equimask. Les chevaux ont été soumis à quatre exercices d’entraînement utilisés chez le cheval trotteur : promenade, jogging, parcours et interval. Des mises au point méthodologiques se sont avérées nécessaires pour répondre à notre objectif de thèse et ont été menées de manière préliminaire à la quantification énergétique. Nos travaux ont montré que l’utilisation de l’analyseur portable des échanges gazeux permet d’obtenir des données cardiorespiratoires cohérentes, même à des vitesses de course élevées (12 m/s) et ainsi d’estimer la dépense énergétique liée aux différents exercices. Néanmoins pour une application pratique sur le terrain, nos résultats suggèrent que la fréquence cardiaque peut être utilisée pour estimer VO2, sous conditions d’avoir individuellement établie la relation VO2/FC au cours d’un test incrémental spécifique à la discipline du trot. Nos résultats confirment l’intérêt d’investiguer la dépense énergétique spécifique à chaque exercice puisque cette dernière est directement liée à l’intensité, à la durée et au type d’exercice pratiqué. En effet, nous avons proposé des coefficients de majoration de la dépense énergétique liée aux exercices en multiple des besoins liés au métabolisme de base. Les coefficients de majoration correspondent à 1,26 – 1,23 – 1,39 et 1,39 fois les besoins d’entretien pour les exercices promenade, jogging, parcours et interval respectivement. En moyenne, une semaine type d’entraînement chez un cheval trotteur induit une augmentation de ces besoins en énergie de 1,30 fois les besoins d’entretien. Bien que cette estimation nécessite d’être complétée en ajoutant la contribution anaérobie dans la fourniture énergétique mais aussi l’ensemble des pratiques complémentaires exercées par les chevaux trotteurs, nos travaux apportent de nouveaux éléments à la quantification de la dépense énergétique liée aux exercices spécifiques chez le cheval trotteur attelé.
Type de document :
Thèse
Biologie animale. Université de Bourgogne, 2014. Français. 〈NNT : 2014DIJOS056〉
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01141974
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mardi 14 avril 2015 - 11:32:22
Dernière modification le : mercredi 23 mai 2018 - 01:23:54
Document(s) archivé(s) le : lundi 14 septembre 2015 - 08:17:12

Fichier

these_A_FORTIER_Justine_2014.p...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01141974, version 1

Collections

Citation

Justine Fortier. Contribution à l'estimation de la dépense énergétique liée à l'exercice chez le cheval trotteur attelé : utilisation des mesures de consommation d'oxygène et de fréquence cardiaque en conditions de terrain. Biologie animale. Université de Bourgogne, 2014. Français. 〈NNT : 2014DIJOS056〉. 〈tel-01141974〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

654

Téléchargements de fichiers

2943