Gouvernance territoriale et participation citoyenne au Sénégal

Résumé : Depuis plus d'une décennie, Le Sénégal à l'instar d'autres pays a adopté la gouvernance comme mode d'action publique. Cette tendance traduit une nouvelle philosophie, un ajustement par rapport au nouveau contexte économique et social mondial actuel. L'application de ce concept est singulièrement favorisée par « la crise de gouvernabilité » qui se fait jour sous nos tropiques suite à la faillite de l'Etat dans la fourniture d'un service public de qualité et l'émergence d'acteurs locaux aux pouvoirs en pleine croissance et occupant le vide laissé par l'Etat affaibli. La gouvernance et la gouvernance territoriale innovent par la place qu'elles offrent aux acteurs qui confirment leurs positions de moteurs de changements venant de la base. Ces nouveaux modes de gestion sont favorablement accueillis au Sénégal grâce une conjoncture historiquement favorable de (1) facteurs externes : contexte international marqué par la complexité des enjeux économiques, sociologiques, technologiques remettant en cause l'ordre établi et mettant en scènes de nouveaux acteurs (2) facteurs internes : un cadre juridique et institutionnel très favorable, les échecs de politiques de développement et l'émergence d'un mouvement citoyen très dynamique, la confirmation de l'option faite sur le local via la politique de décentralisation. Ce contexte rend possible une panoplie d'action dont les prétentions sont parfois contraires aux facteurs qui ont permis leur émergence. La gouvernance surtout au contact des territoires ne peut être enfermée dans des normes aussi objectives soient-elles. Le dessein de la politique de décentralisation est résolument de favoriser le développement des territoires, en gardant en perspective les caractérisques sociales, économiques, géographiques et sociétales des territoires. La participation des citoyens à la réussite de cette politique, n'a de pertinence que si elle s'évertue à instaurer un climat de confiance entre les acteurs et assure l'adéquation entre actions des autorités étatiques et les aspirations profondes des territoires pris un à un. Il ressort ainsi, que ce travail est essentiellement une réflexion sur les ressorts de cette notion qu'est la « gouvernance territoire ». Nous en sommes arrivés à la conclusion qu'elle se prête aisément aux différentes orientations de son application mais demeure le reflet d'un produit foncièrement variable, fonction d'une multitude de facteurs eux mêmes variables selon le territoire.
Type de document :
Thèse
Géographie. Université Paul Valéry - Montpellier III, 2014. Français. 〈NNT : 2014MON30059〉
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01134413
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : lundi 23 mars 2015 - 15:17:05
Dernière modification le : mardi 29 janvier 2019 - 01:17:13
Document(s) archivé(s) le : jeudi 2 juillet 2015 - 06:28:14

Fichier

2014_samb_arch.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01134413, version 1

Collections

Citation

Ndeye Samb. Gouvernance territoriale et participation citoyenne au Sénégal. Géographie. Université Paul Valéry - Montpellier III, 2014. Français. 〈NNT : 2014MON30059〉. 〈tel-01134413〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1317

Téléchargements de fichiers

30210