Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Syndrome de Kallmann (KS) : étude de corrélation phénotype/génotype et des modes de transmission de mutations PROK2 et PROKR2 : caractérisation d’un nouveau gène responsable de KS, l’alpha dystrobrévine

Résumé : Le syndrome de Kallmann de Morsier (KS) est défini par l’association d’un hypogonadisme hypogonadotrope (HH) et d’une altération de l’odorat, hyposmie ou anosmie.L’association d’anomalies du système olfactif avec un hypogonadisme a été observée la première fois par Maestre de San Juan en 1956, un anatomopathologiste espagnol qui a décrit un sujet ayant des testicules de petite taille et l’absence de bulbes olfactifs (Maestre de San Juan 1856). En 1944, le psychiatre et généticien américain Franz Josef Kallmann individualisa le syndrome au sein de 3 familles et fit l’hypothèse de son caractère héréditaire (Kallmann et al. 1944). Dans les années 50, l’anatomopathologiste suisse de Morsier approfondit la connaissance du syndrome en décrivant plusieurs cas d’absence complète ou partielle des bulbes et du tractus olfactif chez des patients masculins atteints d’hypogonadisme et d’anomalie anatomique de la ligne médiane (de Morsier 1954; de Morsier 1962; de Morsier and Gauthier 1963). Il appela ce syndrome « dysplasie olfactogénitale » et il fut le premier à suggérer l’origine hypothalamique de l’hypogonadisme. Enfin, en 1971, l’origine hypothalamique de l’hypogonadisme fut démontré, secondaire à un déficit en gonadolibérine (GnRH) (Naftolin et al. 1971).
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [215 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01124038
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Wednesday, January 27, 2016 - 12:10:10 PM
Last modification on : Thursday, April 9, 2020 - 11:49:55 AM
Document(s) archivé(s) le : Thursday, April 28, 2016 - 11:17:29 AM

File

va_sarfati_julie.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01124038, version 1

Collections

Citation

Julie Sarfati. Syndrome de Kallmann (KS) : étude de corrélation phénotype/génotype et des modes de transmission de mutations PROK2 et PROKR2 : caractérisation d’un nouveau gène responsable de KS, l’alpha dystrobrévine. Médecine humaine et pathologie. Université René Descartes - Paris V, 2012. Français. ⟨NNT : 2012PA05T076⟩. ⟨tel-01124038⟩

Share

Metrics

Record views

215

Files downloads

2823