Sur des transitions Raman faiblement permises dans l’hexafluorure de soufre : Spectroscopie de haute sensibilité de bandes harmoniques et induites

Résumé : Le dioxyde de carbone est certes le gaz à effet de serre le plus connu du grand public. Mais il existe dans l’atmosphère terrestre des gaz peu médiatisés, présents en infimes quantités, dont la dangerosité potentielle n’est pas moindre. Ainsi, la molécule de SF6 a un pouvoir de forçage radiatif environ 24 000 fois supérieur à celui du CO2. D’origine anthropogénique, utilisé majoritairement comme isolant électrique, ce gaz voit depuis quelques années sa concentration dans l’atmosphère augmenter au taux alarmant de 8% par an. Ces données expliquent pourquoi l’hexafluorure de soufre est l’une des cibles de la lutte contre le réchauffement climatique dans le protocole de Kyoto et justifient le regain d’intérêt qui lui est porté dans le domaine académique. Dans cette thèse, nous avons réalisé une étude à la fois expérimentale et théorique de certaines transitions faiblement permises en spectroscopie Raman relatives à l’hexafluorure de soufre. Les transitions étudiées sont d’une part les harmoniques 2ν3 et 2ν5 de la molécule, toutes deux actives en Raman en raison d’anharmonicités électriques ou mécaniques dans la molécule isolée. Le fait que les vibrations ν3 et ν5 sont respectivement considérées comme les plus représentatives des modes d’étirement et de fléchissement de SF6 fût une motivation importante dans ce choix. Une étude expérimentale de la bande ν3 « induite par les collisions », correspondant aux paires SF6−SF6, a d’autre part été menée et s’ensuit dans ce rapport. D’autres études relatives aux molécules isolées sont également présentées. Les expériences ont été réalisées avec un montage Raman artisanal de haute sensibilité et au moyen d’un protocole particulièrement strict, perpétuant un savoir-faire développé au sein d’une équipe reconnue pour sa capacité à détecter et analyser des flux lumineux de très faible intensité.
Type de document :
Thèse
Physique [physics]. Université d'Angers, 2014. Français
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01112199
Contributeur : Anne-Marie Plé <>
Soumis le : lundi 2 février 2015 - 16:26:28
Dernière modification le : samedi 5 décembre 2015 - 01:18:33
Document(s) archivé(s) le : samedi 12 septembre 2015 - 07:35:28

Identifiants

  • HAL Id : tel-01112199, version 1

Collections

Citation

David Kremer. Sur des transitions Raman faiblement permises dans l’hexafluorure de soufre : Spectroscopie de haute sensibilité de bandes harmoniques et induites. Physique [physics]. Université d'Angers, 2014. Français. 〈tel-01112199〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

194

Téléchargements de fichiers

84