Identification du comportement quasi-statique et dynamique de la mousse de polyuérathane au travers de modèles de mémoire

Résumé : La mousse de polyuréthane est un matériau cellulaire caractérisé par un spectre de propriétés mécaniques intéressant : une faible densité, une capacité à absorber l’énergie de déformation et une faible raideur.Elle présente également des propriétés telles qu’une excellente isolation thermique et acoustique, une forte absorption des liquides et une diffusion complexe de la lumière. Ce spectre de propriétés fait de la mousse de polyuréthane un des matériaux couramment utilisés dans de nombreuses applications phoniques, thermiques et de confort. Pour contrôler la vibration transmise aux occupants des sièges, plusieurs dispositifs automatiques de régulation et de contrôle sont actuellement en cours de développement tels que les amortisseurs actifs et semi-actifs. La performance de ces derniers dépend bien évidemment de la prédiction des comportements de tous les composants du siège et en particulier la mousse. D’une façon générale, il est indispensable de modéliser le comportement mécanique complexe de la mousse de polyuréthane et d’identifier ses propriétés quasi-statique et dynamiques afin d’optimiser la conception des systèmes incluant la mousse en particulier l’optimisation de l’aspect confort. Dans cette optique, l’objectif principal de cette thèse consiste à implémenter des modèles mécaniques de la mousse de polyuréthane fiables et capables de prévoir sa réponse sous différentes conditions d’essais. Dans la littérature, on retrouve les divers modèles développés tels que les modèles de mémoire entier et fractionnaire. L’inconvénient majeur de ces modèles est lié à la dépendance de leurs paramètres vis-à-vis des conditions d’essais, chose qui affecte le caractère général de leur représentativité des comportements quasi-statique et dynamique de la mousse polyuréthane. Pour pallier à cet inconvénient, nous avons développé des modèles qui, grâce à des choix judicieux de méthodes d’identification, assurent une représentativité plus générale des comportements quasi-statique et dynamique de la mousse polyuréthane. En effet, nous avons démontré qu’on peut exprimer les paramètres dimensionnels des modèles développés par le produit de deux parties indépendantes ; une regroupant les conditions d’essais et une autre définissant les paramètres adimensionnels et invariants qui caractérisent le matériau. Ces résultats ont été obtenus à partir de plusieurs études expérimentales qui ont permis l’appréhension du comportement quasi-statique (à travers des essais de compression unidirectionnelle) et dynamique (à travers des tests en vibration entretenue). La mousse, sous des grandes déformations, présente à la fois un comportement élastique non linéaire et un comportement viscoélastique. En outre, une discrimination entre les modèles développés particulièrement en quasi-statique a été effectuée. Les avantages et les limites de chacun y ont été discutés.
Type de document :
Thèse
Other. Université de Haute Alsace - Mulhouse, 2012. French. <NNT : 2012MULH4298>


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01017088
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : jeudi 3 juillet 2014 - 16:19:34
Dernière modification le : mardi 10 mars 2015 - 19:48:19

Fichier

2012MULH4298_these_JMAL.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01017088, version 1

Collections

Citation

Hamdi Jmal. Identification du comportement quasi-statique et dynamique de la mousse de polyuérathane au travers de modèles de mémoire. Other. Université de Haute Alsace - Mulhouse, 2012. French. <NNT : 2012MULH4298>. <tel-01017088>

Exporter

Partager

Métriques

Consultation de
la notice

182

Téléchargement du document

80