Dynamique des micro-polluants semi-volatils : transferts à l'interface sol-air

Résumé : Les composés semi-volatils, organiques et inorganiques, sont présents dans tous les compartiments de l'environnement. Bien que la plupart soit d'origine anthropique, une partie peut être produite naturellement (certains HAP et métaux). Du fait de leur persistance et de leur faible dégradabilité, ces polluants sont transportés, dans l'atmosphère, à plus ou moins longue distance de leurs sources d'émission, se déposent dans différents médias (végétation, eau, sol), où ils sont stockés temporairement ou définitivement. Par l'intermédiaire de cycles géochimiques (succession de dépôts-émission), ils contaminent l'ensemble de l'environnement, y compris les milieux les plus reculés. Le travail réalisé a permis d'étudier la spéciation et le devenir des polluants à l'interface sol-air, en plaine et en zone de montagne. Une triple approche a été menée pour définir le rôle du sol dans le piégeage ou la volatilisation des polluants. La première partie du travail a consisté à déterminer, en microcosme, les principaux paramètres contrôlant les émissions des sols de montagne, dont la température, l'humidité de l'air, la teneur en matière organique et la fraction en eau du sol. À partir de ces mesures, une approche thermodynamique a permis de prédire le mécanisme de transfert des HAP en fonction des propriétés physicochimiques des composés ciblés et des sols. En parallèle, des essais de terrain ont permis : (i) de préciser la nature des polluants rencontrés dans l'air et les sols de chaque site ; (ii) de déterminer le mode de contamination ; (iii) d'estimer la variabilité saisonnière des échanges à l'interface sol-air. Un nouveau préleveur a été développé pour estimer les émissions des composés volatils des sols en phases particulaire et gazeuse. Des bilans matières ont été établis pour préciser le rôle du sol. Une dernière approche par modélisation finalise le travail. A partir des mesures réalisées sur le terrain et en laboratoire, deux modèles, SOIL et LEVEL, ont été utilisés permettant de : (i) de prédire la répartition d'un composé dans l'environnement ou dans les fractions du sol ; (ii) d'estimer les voies de perte et d'échanges entre le sol et l'atmosphère. Ces simulations ont finalement été comparées aux données expérimentales pour vérifier la validation.
Type de document :
Thèse
Autre. Université de Grenoble, 2013. Français. 〈NNT : 2013GRENA018〉
Domaine :
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00976002
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : jeudi 10 avril 2014 - 10:19:52
Dernière modification le : mercredi 29 août 2018 - 13:20:01
Document(s) archivé(s) le : jeudi 10 juillet 2014 - 10:55:27

Fichier

BESSE-DELEAVAL_JULIE_2013_arch...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00976002, version 1

Collections

Citation

Julie Besse-Deleaval. Dynamique des micro-polluants semi-volatils : transferts à l'interface sol-air. Autre. Université de Grenoble, 2013. Français. 〈NNT : 2013GRENA018〉. 〈tel-00976002〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

951

Téléchargements de fichiers

1738