LE GROUPE DE SOCIETES EN DROIT FRANÇAIS ET EN DROIT CHINOIS

Résumé : La création des groupes de sociétés est devenu un phénomène économique incontournable dans notre société moderne. Ce phénomène est reconnu, de manière différente, par les diverses branches de droit, tant en France qu'en Chine. Nous constatons sa prise en considération en droit des sociétés, en droit comptable, en droit fiscal, en droit financier, en droit social, en droit de la concurrence et même en droit pénal. Au sein d'un même pays, la reconnaissance juridique des groupes de sociétés n'est pas uniforme, en raison de la différence des finalités poursuivies par chacune des branches de droit. La création d'un droit spécial de groupe de sociétés, visant à lui affecter un statut juridique unique, s'avère inopportun. Actuellement, le groupe de sociétés n'est pas encore parfaitement défini en termes juridiques, et se caractérise par une certaine relativité en droit. Un droit régissant le groupe de sociétés semble impossible sauf à réaménager profondément le régime actuel du droit des sociétés. Afin de ne pas ignorer la réalité économique du groupe dans l'ordre juridique, il est plus pertinent d'adapter les règles de droit actuelles. A cet égard, le droit français sert de modèle pour le droit chinois. Ce dernier pourrait, dans les prochains travaux législatifs, s'inspirer des dispositifs légaux et jurisprudentiels français cherchant à préserver non seulement la dynamique économique de groupe de sociétés, mais aussi le maintien de l'équilibre des intérêts conflictuels entre les diverses parties prenantes. A l'égard des relations entre les associés majoritaires, minoritaires et les dirigeants sociaux, le droit français démontre que les règles traditionnelles du droit des sociétés sont a priori suffisantes pour résoudre les problèmes engendrés dans le cadre du groupe de sociétés. Ainsi les règles juridiques françaises paraissent équilibrées dans la mise en oeuvre de la responsabilité du groupe vis-à-vis des créanciers, y compris les salariés. Cet équilibre est assuré par une série de régimes classiques, tel que la fictivité, la confusion des patrimoines et la responsabilité des dirigeants de fait. Le droit chinois, fortement influencé par les régimes anglo-saxons, notamment par ceux de la "Business Judgement Rule " et de la " levée du voile corporatif ", pourrait s'inspirer des dispositifs français, plus adaptées et efficaces.
Type de document :
Thèse
Droit. Université d'Angers, 2010. Français
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [271 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00967978
Contributeur : Anne-Marie Plé <>
Soumis le : lundi 31 mars 2014 - 12:11:04
Dernière modification le : lundi 31 mars 2014 - 17:11:44
Document(s) archivé(s) le : lundi 10 avril 2017 - 06:47:41

Fichier

Identifiants

  • HAL Id : tel-00967978, version 1

Collections

Citation

Xinyu Hu. LE GROUPE DE SOCIETES EN DROIT FRANÇAIS ET EN DROIT CHINOIS. Droit. Université d'Angers, 2010. Français. 〈tel-00967978〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

601

Téléchargements de fichiers

10904