Études biologiques et comportementales de deux espèces de moustiques (Aedes albopictus et Anopheles arabiensis) vectrices de maladies en vue du développement de la Technique de l’Insecte Stérile (TIS) contre ces vecteurs à l’île de la Réunion

Résumé : Les femelles moustiques peuvent être vectrices de nombreux agents infectieux (virus, protozoaires, helminthes) pour l'Homme, qui peuvent être la cause de maladies graves comme le paludisme et la dengue. Ces maladies menacent respectivement 50 et 40% de la population mondiale ; le paludisme étant responsable de près d'un million de décès par an. Les méthodes de lutte anti-vectorielle destinées à limiter les populations vectrices et stopper la transmission de maladies, se heurtent au développement incessant de résistances de la part des moustiques et des agents infectieux vis-à-vis des traitements employés. Bien que certaines régions du monde aient réussi à stopper efficacement la transmission de certaines de ces maladies, une grande partie des régions tropicales reste menacée. De plus l'expansion rapide de certaines espèces vectrices, telles qu'Aedes albopictus, accroît les risques sanitaires dans de nouvelles régions du globe. La technique de l'insecte stérile (TIS), qui a permis l'éradication ou la suppression des populations de nombreux insectes nuisibles aux cultures et à l'Homme, représente un moyen de lutte prometteur contre les moustiques. Cette technique s'appuie sur le lâcher en masse de mâles stérilisés par rayonnements ionisants qui, en transférant un sperme stérile aux femelles sauvages, vont permettre une diminution progressive de la population cible. Suite à l'épidémie de chikungunya à l'île de la Réunion en 2005 et face aux menaces permanentes de recrudescence de la dengue et du paludisme, les services de lutte anti-vectorielle réunionnais mettent en place d'importants moyens de lutte contre les populations de moustiques concernées. Toutefois, ces mesures ne permettant pas une diminution durable des densités de vecteurs, une étude de faisabilité est en cours quant à l'utilisation de la TIS pour diminuer et contrôler les populations d’Aedes albopictus, vecteur de la dengue et du chikungunya, et d’Anopheles arabiensis, vecteur du paludisme.Ce travail de thèse s'inscrit dans le cadre du projet TIS Réunion, dans le but d'étudier la biologie et le comportement des souches destinées aux lâchers de mâles stériles. Dans un premier temps, cette étude s'intéresse à la comparaison entre les souches d'élevage d’Anopheles arabiensis et les souches sauvages, ainsi qu'aux modalités de stérilisation des mâles de la souche à sexage génétique. Une seconde partie est consacrée à l'étude de l'effet de l'irradiation sur les mâles d’Aedes albopictus, en étudiant plus particulièrement leur stratégie de reproduction, leur capacité d'insémination en laboratoire, ainsi que leur compétitivité sexuelle et longévité face aux mâles sauvages en conditions semi-contrôlées.
Type de document :
Thèse
Sciences agricoles. Université de la Réunion, 2012. Français. 〈NNT : 2012LARE0008〉
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00965525
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mardi 25 mars 2014 - 12:37:29
Dernière modification le : mercredi 29 novembre 2017 - 16:49:31
Document(s) archivé(s) le : mercredi 25 juin 2014 - 11:40:35

Fichier

2012lare0008_Oliva.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00965525, version 1

Citation

Clélia Oliva. Études biologiques et comportementales de deux espèces de moustiques (Aedes albopictus et Anopheles arabiensis) vectrices de maladies en vue du développement de la Technique de l’Insecte Stérile (TIS) contre ces vecteurs à l’île de la Réunion. Sciences agricoles. Université de la Réunion, 2012. Français. 〈NNT : 2012LARE0008〉. 〈tel-00965525〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

711

Téléchargements de fichiers

2229