Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Plasticity of human replication program during differentiation in relation with change in gene expression and chromatin reorganization

Résumé : Le séquençage du génome humain, il y a maintenant 12 ans, a mis en lumière la complexité des mécanismes des processus nucléaires tels que la transcription, la réplication ou l'organisation de la chromatine. Depuis, afin de mieux comprendre ces processus, un ensemble sans cesse croissant de données sur le noyau cellulaire a été produit et mis en ligne par un nombre important de laboratoires de par le monde. Ces données sont à la fois d'une richesse extraordinaire et d'une complexité embarrassante. Dans cette thèse, nous mettons à profit l'ensemble de ces données afin de mieux comprendre les déterminants nucléaires du programme spatio-temporel de réplication. Pour cela nous utilisons pas moins d'une centaine de profils épigénétiques ChiP-seq le long des chromosomes humains et dans diverses lignées cellulaires pour caractériser la structure primaire de la chromatine. Nous démontrons, à l'aide d'outils issus des statistiques multivariées, que l'immense complexité potentielle de ces jeux de données peut être réduite à quatre états chromatiniens principaux et ce dans toutes les lignées cellulaires somatiques étudiées. Cette classification simple, robuste et néanmoins complète est un excellent point d'appui pour l'étude de la réplication. Les quatre états principaux de chromatine sont répliqués à des moments distinct de la phase S (leur « timing » de réplication est différent) et ont un contenu en gènes drastiquement différents. Leur répartition spatiale le long du génome est structurée et est particulièrement visible dans les domaines où le « timing » de réplication dessine un U comme signature de l'existence d'un gradient de polarité des fourches de réplication. Ces U-domaines de la taille du Mpb recouvrent 50% du génome humain et les quatre états chromatiniens principaux se succèdent du bord au centre de ces U-domaines. Les mêmes techniques statistiques appliquées au cas d'une lignée embryonnaire révèlent aussi l'existence de quatre états principaux de chromatine mais de nature différente. La classification en quatre états s'avèrent alors très utile pour comparer l'épigénétique d'une lignée somatique à celle d'une lignée embryonnaire. Aussi, les spécificités du programme de réplication embryonnaire sont mises en rapport avec les spécificités de l'organisation de la chromatine dans cette lignée cellulaire. En particulier, notre étude révèle le rôle majeur de l'histone variant H2AZ dans la pluripotence.
Complete list of metadatas

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00942719
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Thursday, February 6, 2014 - 12:03:09 PM
Last modification on : Wednesday, June 17, 2020 - 3:14:04 PM
Document(s) archivé(s) le : Tuesday, May 6, 2014 - 10:55:22 PM

File

JULIENNE_Hanna_2013_These.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00942719, version 1

Citation

Hanna Julienne. Plasticity of human replication program during differentiation in relation with change in gene expression and chromatin reorganization. Other [cond-mat.other]. Ecole normale supérieure de lyon - ENS LYON, 2013. English. ⟨NNT : 2013ENSL0868⟩. ⟨tel-00942719⟩

Share

Metrics

Record views

598

Files downloads

404