Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Quantification des erreurs associées à l’usage de trajectoires simplifiées, issues de modèles de trafic, pour le calcul de la consommation en carburant

Résumé : De récentes études utilisent des modèles microscopiques de trafic couplés à des modèles d'émission pour estimer des externalités environnementales, comme les consommations énergétiques. Ces estimations sont importantes pour évaluer l'efficacité des stratégies de trafic visant à réduire l'impact environnemental associé. La précision des estimations fournies par les outils utilisés est essentielle pour garantir le choix de la stratégie la plus adaptée. Les modèles de consommation énergétique compatibles avec une échelle microscopique ont été élaborés en utilisant en entrée des trajectoires construites à partir de données mesurées. Lorsqu'on souhaite alimenter ces modèles avec des trajectoires simulées par un modèle de trafic, se pose la question de la pertinence de ce couplage et de la quantification des erreurs associées. Dans cette perspective, cette thèse évalue l'influence de trajectoires issues de modèles de trafic sur l'estimation des consommations énergétiques des véhicules. Trois aspects du couplage sont évalués : (i) la simplification de la représentation du trafic, (ii) les paramètres des modèles de trafic et (iii) la méthode de calage des modèles de trafic. Pour le premier aspect les consommations énergétiques de trajectoires réelles et simplifiées sont comparées en vue de quantifier l'erreur d'approximation et de déterminer les principales simplifications cinématiques qui conduisent à cette erreur. Pour le deuxième aspect l'influence des lois d'écoulement propres à deux modèles de trafic (Newell et Gipps) a été évaluée. Enfin, pour le troisième et dernier aspect, l'influence de la méthode de calage des modèles de trafic cités a été analysée. Les consommations énergétiques ont été estimées en utilisant une version simplifiée de la bibliothèque Vehlib développée par le LTE/IFSTTAR. Les résultats montrent que, globalement, les estimations des consommations énergétiques restent assez précises tant qu'on respecte bien les paliers de vitesse cibles sur un trajet. L'accélération et les micro-variations de la vitesse apparaissent d'ordre secondaire pour le modèle de consommation utilisé. Ceci cependant n'élimine pas l'importance du choix du modèle de trafic et de la méthode de calage pour l'estimation de la consommation énergétique. En effet, il est bien connu qu'un modèle microscopique ne peut être calé en utilisant les caractéristiques individuelles de chaque véhicule observé. Le biais qui apparaît alors sur les trajectoires se retrouve sur les consommations énergétiques des véhicules. Cet effet est cependant plus limité quand on s'intéresse à un ensemble de véhicules, ce qui est le cadre de l'étude menée. Bien que restant faibles, les erreurs liées au couplage doivent être mises en relation avec le gain attendu par l'implémentation de stratégies de trafic qui peut être inférieur à 5%.
Mots-clés : COUPLAGE
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [67 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00932621
Contributor : Ifsttar Cadic <>
Submitted on : Friday, January 17, 2014 - 2:28:02 PM
Last modification on : Wednesday, November 20, 2019 - 8:20:42 AM
Long-term archiving on: : Saturday, April 8, 2017 - 8:22:31 PM

File

doc00016795.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00932621, version 1

Collections

Citation

Thamara Vieira da Rocha. Quantification des erreurs associées à l’usage de trajectoires simplifiées, issues de modèles de trafic, pour le calcul de la consommation en carburant. Autre. École Nationale des Travaux Publics de l’ État, 2013. Français. ⟨tel-00932621⟩

Share

Metrics

Record views

194

Files downloads

759