Adaptation et cloud computing : un besoin d'abstraction pour une gestion transverse

Erwan Daubert 1, 2
1 MYRIADS - Design and Implementation of Autonomous Distributed Systems
IRISA-D1 - SYSTÈMES LARGE ÉCHELLE, Inria Rennes – Bretagne Atlantique
2 TRISKELL - Reliable and efficient component based software engineering
IRISA - Institut de Recherche en Informatique et Systèmes Aléatoires, Inria Rennes – Bretagne Atlantique
Résumé : Le Cloud Computing est devenu l'un des grands paradigmes de l'informatique et propose de fournir les ressources informatiques sous forme de services accessibles au travers de l'Internet. Ces services sont généralement organisés selon trois types ou niveaux. On parle de modèle SPI pour “Software, Platform, Infrastructure” en anglais. De la même façon que pour les applications ``standard'', les services de Cloud doivent être capables de s'adapter de manière autonome afin de tenir compte de l'évolution de leur environnement. À ce sujet, il existe de nombreux travaux tels que ceux concernant la consolidation de serveur et l'économie d'énergie. Mais ces travaux sont généralement spécifiques à l'un des niveaux et ne tiennent pas compte des autres. Pourtant, comme l'a affirmé Kephart et al. en 2000, même s'il existe des adaptations à priori indépendantes les unes des autres, celles-ci ont un impact sur l'ensemble du système informatique dans lequel elles sont appliquées. De ce fait, une adaptation au niveau infrastructure peut avoir un impact au niveau plate-forme ou au niveau application. L'objectif de cette thèse est de fournir un support pour l'adaptation permettant de gérer celle-ci comme une problématique transverse au différents niveaux afin d'assurer la cohérence et l'efficacité de l'adaptation. Pour cela, nous proposons une abstraction capable de représenter l'ensemble des niveaux et servant de support pour la définition des reconfigurations. Cette abstraction repose sur les techniques de modèle à l'exécution (Model at Runtime en anglais) qui propose de porter les outils utilisés à la conception pour définir, valider et appliquer une nouvelle configuration pendant l'exécution du système lui-même. Afin de montrer l'utilisabilité de cette abstraction, nous présentons trois expérimentations permettant de montrer l'extensibilité et la généricité de notre solution, de montrerque l'impact sur les performances du système est faible, et de montrer que cette abstraction permet de faire de l'adaptation multiniveaux.
Mots-clés : Adaptation MDE
Type de document :
Thèse
Autre [cs.OH]. INSA de Rennes, 2013. Français. <NNT : 2013ISAR0010>
Liste complète des métadonnées


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00904364
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : jeudi 14 novembre 2013 - 13:07:18
Dernière modification le : mardi 27 juin 2017 - 12:56:32
Document(s) archivé(s) le : samedi 15 février 2014 - 04:33:08

Fichier

DAUBERT.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00904364, version 1

Citation

Erwan Daubert. Adaptation et cloud computing : un besoin d'abstraction pour une gestion transverse. Autre [cs.OH]. INSA de Rennes, 2013. Français. <NNT : 2013ISAR0010>. <tel-00904364>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

1041

Téléchargements du document

1818