Première mesure des résonances géantes isoscalaires dans un noyau exotique riche en neutrons : le 68Ni avec la cible active Maya

Résumé : L’étude des résonances géantes monopolaires isoscalaires (ISGMR) et des résonances géantes quadrupolaires isoscalaires (ISGQR) dans les noyaux stables, a permis d’obtenir ces dernières décennies des informations fondamentales sur la structure et la matière nucléaire. En particulier, le centroïde de la ISGMR peut être relié au module d’incompressibilité de la matière nucléaire infinie. Des données dans les noyaux exotiques nous aideraient à contraindre ce module d’incompressibilité. Dans les noyaux instables, une seule mesure a, à l’heure actuelle, été réalisée (56Ni). Afin d’étudier l’évolution de la ISGMR et de la ISGQR le long d’une chaîne isotopique, des mesures dans un noyau exotique riche en neutrons sont donc nécessaires.L’expérience étudiée dans cette thèse a été réalisée au Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL) à Caen en septembre 2010. Un faisceau de 68Ni à 50 AMeV et d’une intensité de 10^4 pps a été produit et purifié sur la ligne LISE. Les réactions de diffusion inélastique de particules alpha (alpha, alpha’) et de deutons (d,d’) sur 68Ni en cinématique inverse ont été étudiées avec la cible active Maya. Il s’agit de la première mesure de la ISGMR et de la ISGQR dans un noyau instable riche en neutrons.Pour chaque expérience, le spectre en énergie d’excitation a été reconstruit et les distributions angulaires étudiées par deux méthodes indépendantes. Les sections efficaces expérimentales ont été comparées à celles issues de calculs DWBA utilisant des densités de transition RPA. L’analyse en (alpha, alpha’) a permis l’observation d’une ISGMR fragmentée avec un épaulement à 21.1+/-0.6 MeV, d’une ISGQR concentrée à 16.9+/-0.8 MeV qui épuise 61+/-17% de la règle de somme pondérée en énergie (EWSR). De plus, un mode « soft GMR », prédit mais jamais observé, a été identifié à 13.4+/-0.5 MeV. Tous ces résultats sont confirmés par l’analyse en (d,d’), à l’exception de l’observation de la ISGQR pour laquelle les conditions de fonctionnement n’étaient pas favorables.
Type de document :
Thèse
Autre [cond-mat.other]. Université Paris Sud - Paris XI, 2013. Français. 〈NNT : 2013PA112142〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [40 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00872712
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : lundi 14 octobre 2013 - 12:12:11
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:12:40
Document(s) archivé(s) le : vendredi 7 avril 2017 - 10:33:30

Fichier

VD2_VANDEBROUCK_MARINE_1309201...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00872712, version 1

Collections

Citation

Marine Vandebrouck. Première mesure des résonances géantes isoscalaires dans un noyau exotique riche en neutrons : le 68Ni avec la cible active Maya. Autre [cond-mat.other]. Université Paris Sud - Paris XI, 2013. Français. 〈NNT : 2013PA112142〉. 〈tel-00872712〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

672

Téléchargements de fichiers

692