Impact du partage d'informations et du vendor managed inventory sur la performance des chaines logistiques

Résumé : Le développement des technologies de l’information et de la communication que connait notre siècle a grandement facilité les pratiques d’échanges d’informations au sein des chaînes logistiques. Ces pratiques ont pu ainsi évoluer vers de nouvelles formes de collaborations entre entreprises, telles que le Partage d’Informations (PI) et le Vendor Managed Inventory (VMI). Le VMI est un mécanisme de coordination dans lequel le fournisseur a la responsabilité de la gestion des stocks de son client. Ce mécanisme repose sur plusieurs principes parmi lesquels un partage d’informations très développé entre les parties qui s’y engagent. Le PI et le VMI sont adoptés par les entreprises pour permettre une augmentation des profits et une réduction des coûts. Toutefois, leurs résultats sont mitigés et nécessitent encore un approfondissement de leur compréhension. La contribution de cette thèse se situe dans l’analyse des impacts de ces mécanismes sur des chaînes logistiques où tous les maillons sont des entreprises de production dont les efficacités peuvent être différentes. Pour ce faire, plusieurs scénarios ont été étudiés sur des chaînes logistiques constituées de trois échelons, chaque échelon peut appartenir à quatre classes d’efficacité. Ces chaînes peuvent répondre à deux types de demande du marché final ; une demande stable ou une demande variable. De plus, plusieurs mécanismes de coordination sont étudiés : les mécanismes de gestion standard, de partage d’informations entre deux échelons, de partage d’informations entre trois échelons, de VMI entre deux échelons, puis de VMI étendu aux trois échelons. L’outil utilisé pour mener ces expérimentations est le logiciel de simulation à évènements discrets Arena. L’interprétation des résultats a montré que le mécanisme de coordination avec partage d’informations n’a pas eu d’amélioration très significative sur les résultats. En effet, puisque les entreprises ont des capacités de production finies, la disponibilité de l’information n’a pas permis d’obtenir des résultats différents. Le VMI, de son côté, a pu réaliser des réductions des stocks et des coûts de la chaîne logistique. Ces réductions ont été plus importantes chez les chaînes logistiques dont les maillons sont de faibles efficacités. Chez ces dernières, ce sont les deux parties concernées par le VMI (le fournisseur et le donneur d’ordres) qui ont tiré des avantages du VMI. Chez les chaînes logistiques constituées de maillons de haute efficacité, le VMI a permis une réduction des coûts moins importante, car ces chaînes logistiques sont déjà de performance élevée. Pour celles ci, c’est le client qui a tiré profit du VMI, alors que le fournisseur VMI a subi une augmentation des coûts suite à l’augmentation de la fréquence de transport qu’a impliqué ce mécanisme.
Type de document :
Thèse
Autre. Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne, 2012. Français. 〈NNT : 2012EMSE0653〉
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00847053
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : lundi 22 juillet 2013 - 15:22:15
Dernière modification le : vendredi 23 juin 2017 - 09:24:51
Document(s) archivé(s) le : mercredi 23 octobre 2013 - 04:17:07

Fichier

Rouibi-Sonia-diff.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00847053, version 1

Citation

Sonia Rouibi. Impact du partage d'informations et du vendor managed inventory sur la performance des chaines logistiques. Autre. Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne, 2012. Français. 〈NNT : 2012EMSE0653〉. 〈tel-00847053〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

977

Téléchargements du document

1610