L’aventure sous-marine : Histoire de la plongée sous-marine de loisir en scaphandre autonome en France (1865-1985)

Résumé : Le scaphandre autonome donnant de l’air à la demande naît en France dans l’Aveyronau début des années 1860. L’invention est efficace mais moyennement satisfaisante du pointde vue du travail sous-marin. L’apnée et la plongée en scaphandre lourd relié à la surface parun tuyau amenant de l’air, sont utilisées pour s’immerger à des fins utilitaires : la pêche deséponges et des coquillages. Les scientifiques comme Paul Bert et J.S. Haldane posent lesbases de la décompression mais il faut attendre les années 1930 pour voir naître un loisir sousmarin: la pêche à la nage sur les côtes méditerranéennes puis les premiers scaphandresautonomes de Yves Le Prieur qui crée le premier club de plongée loisir en 1935. A la fin de laguerre, les militaires s’approprient et perfectionnent l’invention autour de Jacques-YvesCousteau et Philippe Tailliez. La plongée autonome de loisir poursuit son développementautour de la jeune fédération française nationale d’études et de sports sous-marins (1948) etdu Club Méditerranée. Les premières entreprises de travaux sous-marins utilisent lescaphandre autonome de Cousteau et Gagnan et la plongée entre au cinéma en obtenant unepalme d’or à Cannes en 1956 (Le monde du Silence de Cousteau et Louis Malle). Unenouvelle presse spécialisée se construit et, vers 1960, la plongée s’émancipe du modèlemilitaire pour devenir une pratique de loisir avec ses brevets et contenus spécifiques. Laconstruction de modèle technique de référence, le développement d’une offre commerciale etla professionnalisation de l’encadrement transforment les imaginaires de l’immersion etinstallent l’activité comme une pratique, certes aventureuse mais possible. La plongée enscaphandre autonome devient un bien de consommation avec ses équipements, ses voyagesthématiques et ses centres de plongées. La profession de moniteur est à peine envisageable àplein temps mais les premiers syndicats de défense des professionnels de l’enseignementvoient le jour. Au milieu des années 1980, la plongée de loisir professionnelle existe, elleparticipe à la mise en place d’une pratique d’aventure raisonnée où l’immersion devient unenjeu de concurrence. Les innovations technologiques comme l’ordinateur de plongée ou legilet stabilisateur au début des années 1980 participent à une transformation des pratiques,féminisées (30% de pratiquantes) et plus hédonistes. La plongée en associant technologie etimaginaire de l’aventure devient une pratique légitime sans être tout à fait sportive niexclusivement contemplative.
Mots-clés : Scaphandre Apnée
Type de document :
Thèse
Education. Université Claude Bernard - Lyon I, 2010. Français. 〈NNT : 2010LYO10220〉
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00839091
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : jeudi 27 juin 2013 - 10:23:11
Dernière modification le : mardi 27 juin 2017 - 11:54:33
Document(s) archivé(s) le : samedi 28 septembre 2013 - 04:16:24

Fichier

TH2010_Mascret_Vianney.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00839091, version 1

Collections

Citation

Vianney Mascret. L’aventure sous-marine : Histoire de la plongée sous-marine de loisir en scaphandre autonome en France (1865-1985). Education. Université Claude Bernard - Lyon I, 2010. Français. 〈NNT : 2010LYO10220〉. 〈tel-00839091〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

879

Téléchargements du document

8027