Systèmes nanoélectroniques hybrides : cartographies de la densité d'états locale

Résumé : La physique mésoscopique est actuellement dominée par des mesures de transport permettant d'extraire les propriétés électroniques globales des systèmes étudiés. La spectroscopie tunnel permet d'avoir un accès direct à la densité d'états locale (LDOS). Nous pouvons donc sonder les évolutions spatiale des propriétés électroniques notamment à l'interface entre 2 matériaux possédant des propriétés différentes. Au cours de cette thèse, nous avons développé un microscope à sonde locale qui combine microscopie à force atomique (AFM) et microscopie à effet tunnel (STM) et qui fonctionne à 100mK. L'AFM permet de localiser un nanocircuit unique sur un substrat isolant grâce à un Length Extension Resonator (LER). Nous pouvons ensuite mesurer la spectroscopie tunnel locale du nanocircuit conducteur. La résolution énergétique obtenue avec ce système est de 70µeV. Nous avons montré la faisabilité expérimentale d'une telle étude en mesurant l'effet de proximité sur un îlot de cuivre (métal normal) connecté par deux électrodes supraconductrices en aluminium à l'équilibre, hors-équilibre et sous champ magnétique. Nous avons également mesuré la LDOS du graphène sur Ir(111) qui présente des propriétés proches du graphène intrinsèque avec un dopage de type p de l'ordre de 0.34eV. Nous avons observé que ce dopage fluctue spatialement avec la présence de poches de charges avec une taille typique de l'ordre de 9nm. Ces observations sont similaires à des résultats déjà reportés sur des systèmes graphène sur SiO2. Cependant, le profil des poches que nous avons mesuré montre une forte corrélation avec la topographie due à une modulation du potentiel électrostatique induit par le métal sous le graphène. Une analyse plus fine a permis également de réveler la présence d'interférences de quasiparticules se traduisant par une inhomogénéité de la DOS. La taille typique des structures est de l'ordre de la longueur d'onde de Fermi avec une dépendance linéaire avec l'énergie selon E=ħvFk avec vF = 8.3±0.7x10^5m/s proche de la vitesse de Fermi théorique de 1x10^6m/s. Cela met évidence la présence de diffusion intravallée et prouve le caractère de fermions de Dirac sans masse des particules du graphène sur Ir(111).
Type de document :
Thèse
Autre [cond-mat.other]. Université de Grenoble, 2012. Français. 〈NNT : 2012GRENY086〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [142 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00833413
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : lundi 22 juillet 2013 - 13:36:12
Dernière modification le : mardi 21 août 2018 - 12:08:06
Document(s) archivé(s) le : mercredi 23 octobre 2013 - 02:45:16

Fichier

Sylvain_Martin_2012_Diffusion....
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00833413, version 1

Collections

STAR | NEEL | UGA

Citation

Sylvain Martin. Systèmes nanoélectroniques hybrides : cartographies de la densité d'états locale. Autre [cond-mat.other]. Université de Grenoble, 2012. Français. 〈NNT : 2012GRENY086〉. 〈tel-00833413〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

827

Téléchargements de fichiers

670