Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Etude paléomagnetique des formations crétacées et tertiaires des Andes centrales du Pérou. Rôle des rotations dans la formation des déflexions andines

Résumé : La déflexion majeure d'Arica, située entre 19-22° S et qui dévie l'orientation générale des structures des Andes Centrales depuis une direction péruvienne N W-SE jusqu'à une direction chilienne presque NS, est une des caractéristiques importantes de la chaîne andine. Aussi à cette latitude la croûte sud-américaine atteint une épaisseur double de la normale (-70 km). Cet épaississement crustal est à l'origine du développement de l'Altiplano, vaste plateau situé à une altitude moyenne proche de 4000 m. Pour déterminer et expliquer les mécanismes à l'origine de cet épaississement crustal et de la haute altitude de la chaîne que lui est associé plusieurs modèles ont été proposés, les uns privilégiant des processus magmatiques les autres des processus tectoniques. Le but de cette étude est d'apporter des contraintes à ces différents modèles et en particulier d'évaluer la contribution des processus tectoniques dans le soulèvement andin par l'obtention des données paléomagnétiques couvrant à la fois une vaste étendue géographique (Cordillère Occidentale du Centre et du Sud du Pérou) ainsi qu'une importante tranche d'âge (les derniers 110 Ma, qui englobe l'ensemble de l'orgenèse andine) . L'ensemble d'es résultats obtenus montre de manière claire que la marge péruvienne a subi dans son ensemble et pendant le Cénozoïque une rotation antihoraire d'environ 20°, qui se serait déroulée de manière progressive. Nos résultats montrent également l'absence de rotation de la marge péruvienne durant le Crétacé, ainsi que l'absence de rotation relative entre le Centre et le Sud du Pérou lors de la formation de la déflexion mineure d'Abancay (située vers 14° S). L'absence de grands accidents décrochants et la remarquable cohérence des résultats paléomagnétiques indiquent que les rotations antihoraires observées dans le Centre ett le Sud du Pérou correspondent à une rotation d'ensemble de la marge péruvienne depuis le Paléocène pour s'achever au Miocène supérieur. Cette rotation, dont le pivot peut être placé à la latitude de Huancabamba (vers 5° S), s'accorde avec les données géologiques qui indiquent un gradient latitudinal croissant des racourcissements du nord au sud du Pérou. Les nouvelles données paléomagnétiques que nous avons obtenues sont alors en accord avec le modèle tectonique de surrection des Andes Centrales proposé par Isacks (1988), qui fait appel à des rotations de sens opposés des marges péruvienne et nord-chilienne pour former la deflexion d'Arica actuelle. Le soulèvement des Andes Centrales peut être expliqué simplement par ces processus tectoniques sans faire appel à une contribution magmatique importante.
Complete list of metadatas

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00833381
Contributor : Pascale Talour <>
Submitted on : Wednesday, June 12, 2013 - 3:29:39 PM
Last modification on : Wednesday, September 16, 2020 - 5:20:53 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, April 4, 2017 - 8:48:21 PM

Identifiers

  • HAL Id : tel-00833381, version 1

Collections

Citation

Orlando Macedo Sanchez. Etude paléomagnetique des formations crétacées et tertiaires des Andes centrales du Pérou. Rôle des rotations dans la formation des déflexions andines. Tectonique. Université Paris Sud - Paris XI, 1993. Français. ⟨tel-00833381⟩

Share

Metrics

Record views

198

Files downloads

124