Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Comportement de l'uranium lors des métamorphismes tardi-hercinien et alpin dans les massifs des Aiguilles rouges et de Belledone (Vallorcine, Lauzière). Alpes occidentales

Résumé : Ce travail a été entrepris dans le but de déterminer l'origine des nombreux indices uranifères répartis dans les massifs cristallins externes des Alpes, et notamment dans les massifs des Aiguilles Rouges et de Belledonne. l - Le contexte géologique Massif des Aiguilles Rouges Le granite de Vallorcine et son encaissant métamorphique immédiat et en particulier la formation de La Creusa ont été étudiés . Le granite s'est mis en place dans la mésozone dans des conditions de pression de 3 à 4 kb . Dans sa partie suisse, sa mise en place n'est pas une simple intrusion mais plutôt une succession de deux intrusions de magmas de sources différentes. Ces deux magmas ont été mélanges à leur contact, à chaud, et ont donné naissance à un troisième faciès intermédiaire. L'encaissant métamorphique immédiat fait partie intégrante du socle et est volcano-détritique. Dans la formation de La Creusa l'interstratification de metasediments grauwackeux et de niveaux d'origine ignee à tendance alcaline semble correspondre à un environnement de transition entre un contexte orogénique et un contexte distensif. Massif de Belledonne Le massif granitoïde de La Lauzière et les formations métamorphiques associèes ont été étudiées. Dans la genèse du complexe granitoïde de Lauzière ont été impliqués deux magmas distincts. Dans les formations métamorphiques la Série Verte supérieure se distingue des autres par la dominance de faciès métavolcaniques de type spilite-kératophyre. II - Les minéralisations uranifères Massif des Aiguilles Rouges Le précurseur de la minéralisation uranifère est la rétromorphose tardi-hercynienne qui par l'intermédiaire d'un fluide à forte activité en calcium a provoqué la destabilisation des minéraux porteurs d'uranium, comme la monazite. La nature de ce fluide a été fortement influencée par la minéralogie de l'encaissant très riche en plagioclase. La monazite considérée jusqu'ici comme un minéral réfractaire constitue l'une des principales source de l'uranium. Les fluides carbo-azotés semblent avoir joué un rôle important dans le dépôt de cet élément. Massif de Belledonne Dans ce massif, les conditions de genèse des minéralisations uranifères sont analogues à celles du massif des Aiguilles Rouges. Le même processus de mobilisation de l'uranium se retrouve avec cependant un fluide à activité de calcium plus élevée. Enfin, les études d'isotopes stables (C, 0, H) ont permis de proposer deux hypothèses sur l'origine des fluides liés à la minéralisation uranifère.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00821877
Contributor : Pascale Talour <>
Submitted on : Monday, May 13, 2013 - 1:25:22 PM
Last modification on : Wednesday, November 4, 2020 - 1:56:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : tel-00821877, version 1

Collections

Citation

Haîle Sellassié Negga. Comportement de l'uranium lors des métamorphismes tardi-hercinien et alpin dans les massifs des Aiguilles rouges et de Belledone (Vallorcine, Lauzière). Alpes occidentales. Minéralogie. Université de Lorraine, 1984. Français. ⟨tel-00821877⟩

Share

Metrics

Record views

402

Files downloads

228