Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Développement de glycomimétiques antagonistes du récepteur lectine de type C, DC-SIGN : une nouvelle stratégie préventive anti-HIV

Résumé : L'immunité, un système de défense incroyable, protège la plupart des organismes vivants des pathogènes nuisibles. Les composantes innée et acquise de l'immunité travaillent ensemble pour assurer une protection efficace de l'homme ainsi que de tous les autres vertébrés à mâchoires. Les cellules dendritiques, la composante de l'immunité innée, passent régulièrement en revue les tissus périphériques, capturent et traitent les agents pathogènes envahisseurs et enfin, présentent les antigènes aux lymphocytes T pour stimuler les réponses immunitaires adaptatives spécifiques. Ces cellules reconnaissent les organismes étrangers à l'aide de plusieurs "Pattern Recognition Receptors" (PRRs), qui se lient spécifiquement à des molécules à la surface des agents pathogènes, dits "Pathogen Associated Molecular Patterns (PAMPs). Parmi les PRR, les récepteurs lectine de type C (CLRs) ont un rôle important dans la reconnaissance et dans la capture des pathogènes. Cependant, DC-SIGN, l'un de ces CLR, peut être détourné par de nombreux agents pathogènes dangereux, y compris le VIH, afin de promouvoir leur infection. Ce travail vise à développer des antagonistes de DC-SIGN, qui serait en mesure de bloquer l'utilisation de ce récepteur par des agents pathogènes. Pour atteindre cet objectif, la stratégie du développement de ligands glycomimétique de DC-SIGN et la présentation multivalente des glycomimétiques monovalents sélectionnés a été employée. Les études présentées ont été réalisées en collaboration avec plusieurs groupes de chimistes, qui ont conçu et synthétisé différents composés glycomimétiques ainsi que différentes plates-formes multivalentes. Des ligands monovalents de DC-SIGN basés sue le mannose, le fucose et sur les composés C-glycosidiques ont été explorés et différentes plates-formes de valence avec différents modes de présentation dans l'espace ont été étudiées. En utilisant la résonance plasmonique de surface (SPR), l'activité des composés à inhiber DC-SIGN a été estimée. De plus, les composés ont été évalués pour leur sélectivité pour DC-SIGN par rapport à la Langerine, un autre CLR ayant un rôle protecteur contre l'infection par le VIH. Certains de ces composés ont été caractérisés par cristallographie aux rayons X et par spectrométrie RMN. Les études de SPR de composés multivalents ont confirmé l'amélioration de l'activité, mais a également révélé des complications possibles. Dans l'ensemble, ces études ont permis d'identifier les deux meilleurs nouveaux composés et de suggérer des perspectives pour l'amélioration de ces composés et des plates-formes de présentation multivalentes.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00819832
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Thursday, May 2, 2013 - 2:47:21 PM
Last modification on : Wednesday, July 15, 2020 - 1:02:04 PM
Document(s) archivé(s) le : Tuesday, April 4, 2017 - 3:34:22 AM

File

30956_SUTKEVICIUTE_2012_archiv...
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00819832, version 1

Collections

Citation

Ieva Sutkeviciute. Développement de glycomimétiques antagonistes du récepteur lectine de type C, DC-SIGN : une nouvelle stratégie préventive anti-HIV. Sciences agricoles. Université de Grenoble, 2012. Français. ⟨NNT : 2012GRENV055⟩. ⟨tel-00819832⟩

Share

Metrics

Record views

707

Files downloads

713