Contraintes préférentielles et ordre des mots en français

Juliette Thuilier 1
1 ALPAGE - Analyse Linguistique Profonde à Grande Echelle ; Large-scale deep linguistic processing
Inria Paris-Rocquencourt, UPD7 - Université Paris Diderot - Paris 7
Résumé : Cette thèse propose une approche expérimentale de la linguistique à travers l'étude de la notion de contrainte préférentielle et son application à deux phénomènes d'ordre en français : la position de l'adjectif épithète ainsi que l'ordre relatif des deux compléments sous-catégorisés par le verbe et apparaissant en position postverbale. Les contraintes préférentielles sont définies comme des contraintes qui n'affectent pas la grammaticalité mais l'acceptabilité des phrases. Nous émettons l'hypothèse selon laquelle ces contraintes constituent des propriétés spécifiques à la langue dont il faut rendre compte dans le champ de la linguistique. Sur le plan méthodologique, l'étude de ces contraintes est rendue problématique par leur nature : étant donné qu'elles n'agissent pas sur la grammaticalité des phrases, elles échappent aux méthodes traditionnelles de la syntaxe (introspection et jugement de grammaticalité). Il est donc nécessaire de définir des outils permettant leur description et leur analyse. Les méthodes envisagées sont l'analyse statistique de données de corpus, inspirée des travaux de Bresnan et al. (2007) et de Bresnan & Ford (2010), et, dans une moindre mesure, l'expérimentation psycholinguistique. En ce qui concerne la position de l'adjectif, nous testons la plupart des contraintes rencontrées dans la littérature et nous proposons une analyse statistique de données extraites du corpus French Treebank. Nous montrons notamment l'importance de l'item adjectival ainsi que de l'item nominal avec lequel il se combine. Certaines contraintes syntaxiques concernant la configuration du syntagme adjectival et du syntagme nominal jouent également un rôle dans le choix de la position. Le travail concernant l'ordre relatif des compléments du verbe est mené sur un échantillon de phrases extraites de deux corpus journalistiques (French Treebank et Est-Républicain) et de deux corpus d'oral (ESTER et C-ORAL-ROM). Nous montrons l'importante influence du poids des constituants dans le choix de l'ordre : l'ordre court avant long, caractéristique d'une langue SVO comme le français, est respecté dans plus de 86% des cas. Nous mettons également à jour le rôle fondamental du lemme verbal associé à sa classe sémantique, annotée à partir du dictionnaire de Dubois & Dubois-Charlier (1997). Enfin, en nous appuyant sur l'analyse des données de corpus ainsi que sur deux questionnaires d'élicitation de jugement d'acceptabilité, il semble que ni caractère animé, ni l'opposition 'donné/nouveau' (Prince, 1981) n'ait une influence sur l'ordre des compléments, ce qui semble aller à l'encontre d'observations faites dans d'autres langues comme l'anglais ou l'allemand.
Type de document :
Thèse
Linguistique. Université Paris-Diderot - Paris VII, 2012. Français
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [218 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00781228
Contributeur : Juliette Thuilier <>
Soumis le : vendredi 25 janvier 2013 - 16:54:15
Dernière modification le : vendredi 4 janvier 2019 - 17:33:24
Document(s) archivé(s) le : samedi 1 avril 2017 - 10:44:16

Identifiants

  • HAL Id : tel-00781228, version 1

Collections

Citation

Juliette Thuilier. Contraintes préférentielles et ordre des mots en français. Linguistique. Université Paris-Diderot - Paris VII, 2012. Français. 〈tel-00781228〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1045

Téléchargements de fichiers

1566