Caractérisation de sources aérodynamiques et sous-structuration pour la méthode SEA

Résumé : La méthode SEA (Statistical Energy Analysis) permet de prévoir les échanges d'énergie entre sous-systèmes d'une structure lorsque celle-ci est soumise à une excitation. La SEA est théoriquement très simple à mettre en place et permet de faire des variations paramétriques sur un modèle de la structure en phase de conception. Cette méthode est utilisée de manière pertinente dans le domaine du bâtiment mais peine à s'implanter dans le secteur des transports où les systèmes étudiés sont beaucoup plus complexes. Plusieurs difficultés apparaissent dans ces cas de figure et empêchent une modélisation correcte de la structure. La première difficulté vient de la nécessité de découper la structure en sous-systèmes respectant les hypothèses de la SEA. Ce découplage, presque trivial dans le bâtiment, devient particulièrement complexe dans le cas d'une caisse de voiture par exemple. L'estimation des puissances injectées par les sources dans la structure est une deuxième difficulté. En effet, les énergies des sous-systèmes sont directement proportionnelles à la puissance injectée. Ainsi, une mauvaise estimation de la puissance entraîne une erreur sur les échanges d'énergies. Le but de ce travail de thèse est double. Dans la première partie, une modèle de puissance injectée dans une plaque rectangulaire soumise à une couche limite turbulente (CLT) établie. Ce modèle simple permet de souligner l'influence des différents paramètres agissant sur la puissance injectée et d'estimer avec le temps de calcul très faible la puissance injectée par bande de fréquence. Une validation expérimentale est aussi exposée. Dans la deuxième partie, une méthode de sous-structuration automatique d'une structure en sous-systèmes SEA est proposée. Elle est basée sur l'analyse et la classification de fonctions de transfert énergétiques simulées par éléments finis. Un algorithme de classification permet de diviser la base de données en N sous-systèmes (N allant de 2 à Nmax). Un indice, validé sur des assemblages simples, indique la sous-structuration optimale pour une application SEA. Des applications industrielles, démontrant l'applicabilité de la méthode à des structures complexes, seront présentées.
Type de document :
Thèse
Vibrations [physics.class-ph]. INSA de Lyon, 2004. Français
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [50 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00780668
Contributeur : Nicolas Totaro <>
Soumis le : jeudi 24 janvier 2013 - 15:44:45
Dernière modification le : mardi 12 juin 2018 - 10:32:44
Document(s) archivé(s) le : jeudi 25 avril 2013 - 03:54:43

Identifiants

  • HAL Id : tel-00780668, version 1

Collections

Citation

Nicolas Totaro. Caractérisation de sources aérodynamiques et sous-structuration pour la méthode SEA. Vibrations [physics.class-ph]. INSA de Lyon, 2004. Français. 〈tel-00780668〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

435

Téléchargements de fichiers

589