Devenir de polluants émergents lors d'un traitement photochimique ou photocatylitique sous irradiation solaire

Résumé : L’industrialisation et l’utilisation dans la vie courante d’un nombre croissant de produits chimiques et médicamenteux sont responsables de la dissémination dans l’environnement de substances variées nommées« polluants émergents ». Les traitements des eaux usées existants ne sont pas conçus pour éliminer cette catégorie de pollution et les polluants émergents sont alors rejetés dans le milieu récepteur. Une possible solution pour limiter le rejet de ces composés par les effluents de station d’épuration serait l’utilisation de procédés de traitement additionnels tels que les procédés d’oxydation avancés. C’est dans ce contexte qu’a démarré le projet Européen Clean Water en 2009 associant 7 entités dont le GEPEA-Ecole des Mines de Nantes. Le concept du projet est de développer des procédés photocatalytiques mettant en œuvre des nanomatériaux actifs sous la lumière solaire. Ces procédés visent à éliminer les polluants émergents tels que les perturbateurs endocriniens ou les produits pharmaceutiques. Dans ce programme, le laboratoire GEPEA est concerné par l’évaluation de l’efficacité des matériaux vis-à-vis de l’élimination des polluants émergents sous irradiations UV et visibles. Pour cela, une méthodologie expérimentale a été établie de façon à exprimer les performances des catalyseurs testés en termes de constantes cinétiques de dégradation, de taux de conversion et de minéralisation des molécules étudiées mais aussi en fonction de la formation de produits intermédiaires. Ces performances sont également évaluées en termes de biodégradabilité, d’effet de toxicité et de perturbation endocrinienne des produits intermédiaires. Dans un premier temps, la méthodologie expérimentale établie a été testée sur la dégradation de la tétracycline en utilisant un catalyseur de référence puis, elle a été appliquée sur la dégradation respective du bisphénol A et de la 17β-oestradiol en utilisant un catalyseur de référence et les catalyseurs élaborés dans le cadre du projet Clean Water. Les résultats sur la dégradation de la tétracycline ont montré que i) les intermédiaires réactionnels sont moins toxiques que la tétracycline, ii) la structure des intermédiaires réactionnelles est semblable à celle de la tétracycline ce qui explique la faible biodégradabilité de ces intermédiaires. Concernant la dégradation du bisphénol A et de la 17β-oestradiol, les résultats ont montré que i) les catalyseurs sont efficaces sous irradiation solaire simulée. Cependant, l’efficacité photocatalytique du catalyseur dépend du composé à dégrader, ii) la nature des intermédiaires réactionnels identifiés du bisphénol A dépend du catalyseur utilisé, iii) l’effet œstrogénique de la solution d’oestradiol persiste au cours du traitement photocatalytique.
Type de document :
Thèse
Génie des procédés. Ecole des Mines de Nantes, 2012. Français. 〈NNT : 2012EMNA0061〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [159 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00779791
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mardi 22 janvier 2013 - 15:52:42
Dernière modification le : mercredi 11 juillet 2018 - 07:47:23
Document(s) archivé(s) le : mardi 23 avril 2013 - 03:55:16

Fichier

MarogaMboula_V_-_11_2012.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00779791, version 1

Citation

Vanessa Maroga Mboula. Devenir de polluants émergents lors d'un traitement photochimique ou photocatylitique sous irradiation solaire. Génie des procédés. Ecole des Mines de Nantes, 2012. Français. 〈NNT : 2012EMNA0061〉. 〈tel-00779791〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1564

Téléchargements de fichiers

4216