INTERAGIR EN DÉBUT DE COURS UNE PROFESSIONNALISATION DU MALENTENDU, ENTRE SAVOIR ET LANGAGE

Résumé : Cette recherche avait pour objectif d'analyser les interactions langagières maître-élèves en début de cours, en les étudiant sous l'angle de l'activité des enseignants. Elle cherchait à identifier les caractéristiques spécifiques de ces situations d'ouverture, ainsi que les formes de conceptualisation développées par les acteurs. La recherche a été conduite en collaboration avec douze professeurs des écoles stagiaires ou experts. Deux types de données ont été recueillies : enregistrements vidéos des séances de classe et autoconfrontations des enseignants. Six situations de début de cours ont été décrites et analysées en mathématiques et en français. Les résultats montrent que l'activité des enseignants en début de cours peut être caractérisée au moyen de cinq composantes : (a) mode de cadrage, (b) préoccupation atmosphérique, (c) préoccupation identitaire, (d) rapport du maître au savoir enseigné, (e) conceptualisation de l'intercompréhension. Les résultats mettent en évidence le rôle central que jouent le repérage et la qualification des épisodes de malentendu dans les situations de début de cours. La prise en compte de ces épisodes varie selon le niveau d'expertise des enseignants. Considérés par les novices comme des imprévus, des ratés de la communication, ou le résultat de défauts de planification, les malentendus sont reconnus par les enseignants expérimentés comme des caractéristiques attendues des phases de démarrage, des indicateurs pertinents qu'ils associent à leurs choix d'intervention. Ce mode de traitement repose sur une conceptualisation pragmatique des mécanismes d'intercompréhension, de la co-construction de la référence, et du fonctionnement du langage en situation d'enseignement. Les analyses conduites apportent par ailleurs une contribution à la description du geste d'ajustement en début de cours. Elles précisent les modalités selon lesquelles l'agir langagier de l'enseignant réalise l'ajustement de l'intention didactique à la situation émergente, spécifique et dynamique de la classe. Elles éclairent enfin la façon dont le rapport bi-polaire que l'acteur entretient au langage et au savoir, conditionne l'empan de cet ajustement.
Type de document :
Thèse
Education. Université Paul Valéry - Montpellier III, 2006. Français
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [188 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00762022
Contributeur : Dominique Broussal <>
Soumis le : jeudi 6 décembre 2012 - 12:54:01
Dernière modification le : mercredi 23 mai 2018 - 17:58:09
Document(s) archivé(s) le : jeudi 7 mars 2013 - 04:01:27

Identifiants

  • HAL Id : tel-00762022, version 1

Collections

Citation

Dominique Broussal. INTERAGIR EN DÉBUT DE COURS UNE PROFESSIONNALISATION DU MALENTENDU, ENTRE SAVOIR ET LANGAGE. Education. Université Paul Valéry - Montpellier III, 2006. Français. 〈tel-00762022〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

525

Téléchargements de fichiers

1584