Search for Higgs boson in the WW* channel in ATLAS and drift time measurement in the liquid argon calorimeter in ATLAS

Résumé : Une recherche du boson de Higgs est effectuée dans le canal WW → lνlν en utilisant l’ensemble des données de 2011 à une énergie dans le centre de masse de √s = 7 TeV et une partie des données de 2012 à 8 TeV prises par l’expérience ATLAS auprès du LHC. Les luminosités intégrées correspondantes sont 4.7 fb−1 et 5.8 fb−1, respectivement. L’analyse est effectuée avec des coupures. Plusieurs méthodes sont introduites pour estimer à partir des données la contribution de bruits de fond des différents processus afin de minimiser l’utilisation de simulation. Pour la contribution du bruit de fond top dans le canal dominant avec zéro jet, elle est estimée avec une méthode que nous avons proposée. Une autre méthode pour corriger la forme de la distribution de l’énergie transverse manquante dans les événements Drell-Yan à partir des événements W +jets est également présentée. En 2011, le boson de Higgs du modèle standard avec la masse du Higgs de 133 à 261 GeV est exclue à 95% de niveau de confiance, tandis que la plage d’exclusion prévue est de 127 à 234 GeV. En 2012, un excès d’événements au-dessus du bruit de fond attendu est observé dans une plage de masse autour de 125GeV. En combinant les deux échantillons, la probabilité minimale (“p-value”) pour que l’hypothèse bruit de fond seul fournisse autant ou plus d’événements qu’observé dans les données est de 3 × 10−3, ce qui correspond à une signifiance statistique de 2,8 écarts types. Le taux de production mesuré du signal par rapport au taux prédit pour le boson de Higgs du modèle standard à mH = 125GeV est de 1,4 ± 0,5. La probabilité attendue pour un Higgs avec mH = 125GeV est de 0,01, soit de 2,3 écarts types. La limite d’exclusion d’un Higgs dans un modèle avec une quatrième génération est également présentée en utilisant une partie de l’échantillon de données 2011, la gamme de masse entre 120 GeV et 600 GeV a été exclue à 95% de niveau de confiance. Enfin, l’étude sur le temps de dérive dans le calorimètre à argon liquide du détecteur ATLAS est effectuée en utilisant tous les échantillons de données du rayonnement cosmique, du faisceau splash et de collision. Les résultats ne montrent aucune non-uniformité significative sur la largeur de l’espace cellulaire mis à part un effet de “sagging” dans les régions de transition dû au poids du calorimètre.
Type de document :
Thèse
Other [cond-mat.other]. Université Paris Sud - Paris XI, 2012. English. <NNT : 2012PA112236>


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00755876
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : jeudi 22 novembre 2012 - 10:22:20
Dernière modification le : samedi 30 juillet 2016 - 03:03:41
Document(s) archivé(s) le : samedi 23 février 2013 - 03:42:56

Identifiants

  • HAL Id : tel-00755876, version 1

Collections

STAR | LAL

Citation

Xifeng Ruan. Search for Higgs boson in the WW* channel in ATLAS and drift time measurement in the liquid argon calorimeter in ATLAS. Other [cond-mat.other]. Université Paris Sud - Paris XI, 2012. English. <NNT : 2012PA112236>. <tel-00755876>

Exporter

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

393

Téléchargements du document

278