Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Du système cordillerain nord-américain au domaine caraïbe étude géologique du Mexique méridional

Jean Charles Carfantan 1 
1 Département des Sciences de la Terre et de l'Environnement
CISM - Centre Interdisciplinaire Scientifique de la Montagne
Résumé : Les modalités paléogéographiques et tectoniques du passage du système cordillérain occidental nord-américain au domaine caraïbe sont abordées à partir d'études géologiques régionales de divers secteurs du Mexique méridional. Le mémoire comporte six parties. Les cinq premières sont consacrées à la stratigraphie et à l'évolution paléogéographique et structurale des secteurs étudiés. Les données sont complétées par des observations en dehors de ces secteurs et par l'information bibliographique concernant l'ensemble des grands domaines géologiques sud-mexicains et centro-américains. La sixième partie a pour objet partant des données géologiques du Mexique méridional et de l'Amérique Centrale et en les intégrant dans un cadre très large, de proposer un modèle d'évolution géodynamique allant de la reconstruction de la partie occidentale de la pangée perme-triasique au dispositif actuel des plaques nord et sud-américaines, de la plaque caraïbe et de la plaque de Cocos. Dans l'introduction le Mexique méridional est d'abord situé dans son cadre géologique et géodynamique actuel. On définit, de façon nouvelle, ses grands domaines continentaux en s'appuyant sur leurs particularités stratigraphiques, la polarité orogénique des édifices montagneux -schématiquement la structuration est de plus en plus récente d'Ouest en Est -, leur vergence, orientale en règle générale, et la présence de limites faillées majeures. Du domaine marin Golfe du Mexique - mer des Caraïbes à l'Est, à l'Océan Pacifique, à l'Ouest, ces grands ensembles sont: 1°/_ L'avant-pays maya, tabulaire. 2°/_ Le domaine olmèque et chiapanèque prolongé par le domaine quichê. au Nord de l'Amérique Centrale et les "Mexican Ridges" immergées du Golfe du Mexique. C'est une large ceinture plissée occupant la position la plus externe. Les terrains sédimentaires mésozoïques et tertiaires, de type plate-forme reposent sur un socle paléozoïque affleurant dans la partie interne de la ceinture. Elle a été structurée tardivement, au Miocène supérieur. 3°/_ La Sierra de Juanez. Elle est située dans le prolongement de la Sierra Madre Orientale du Mexique septentrional. C'est un édifice montagneux chevauchant la ceinture plissée précédente et comportant notamment des sédiments mésozoïques épimétamorphisés à éléments ophiolitiques. Sa structuration est antérieure à celle de la ceinture externe, polyphasée, due aux phases subhercynienne et laramienne principalement. 4°/_ Le bioc d'Oaxaea. C'est un haut-plateau situé à l'Ouest de la Sierra de Juarez contre laquelle il bute par failles verticales (système cuicatèque). Le socle précambrien et paléozoïque affleure largement. La couverture mésozoïque néritique de sa région centrale est peu déformée. Celle de ses bordures orientale et occidentale, à cachet plus profond, a été fortement plissée et cisaillée au cours de la phase laramienne. 5/_ Le système cordillérain occidental nord americain Il est représenté par des terrains appartenant à son extrémité méridionale. Ils chevauchent la bordure occidentale du bloc d'Oaxaca. Il s'agit principalement de roches volcanogènes andésitiques d'âge Jurassique supérieur à Cénomanien. Cette partie de la ceinture marginale pacifique mésozoïque a été structurée au cours des phases "orégonienne" , subhercynienne ? et laramienne. Les trois derniers ensembles sont largement cachetés par des molasses continentales tertiaires discordantes et par des formations volcaniques andésitiques cénozoïques. Le volcanisme anté-miocène se rattache à celui de la Sierra Madre Occidentale du Mexique septentrional. Le volcanisme plus récent s'est déplacé progressivement vers l'Ouest et n'existe dans la ceinture plissée externe que depuis 3 m.a. L'édifice plissé externe, la ceinture olmèque, chiapanèque et quiché, est limité au Sud par le système décrochant sénestre Polochic-Motagua et son prolongement mexicain jusqu'à la côte pacifique du Chiapas, éléments du réseau de failles de la frontière nord-caraïbe actuelle. Les autres édifices sont tronqués au Sud par l'un des paléo-prolongements occidentaux de la frontière nord-caraibe , le système de failles Atoyac, parallèle aux côtes méridionales du Mexique, à l'Ouest de l'isthme de Tehuantepec. Le système Atoyac et la fosse d'Acapulco sont les limites nord et sud d'un paléo-couloir de cisaillement sénestre de largeur comparable au couloir actif nord-caraïbe centro-américain encadré par les failles des systèmes Polochic et Jocatan-Chamelecon. Au paléo-couloir mexicain correspond la province physiographique de la Sierra Madre du Sud s.s., lanière du système cordillérain occidental juxtaposée par coulissage sénestre aux régions méridionales du bloc d'Oaxaca et de la Sierra de Juarez.
Complete list of metadata

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00746660
Contributor : Pascale Talour Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, October 29, 2012 - 3:03:32 PM
Last modification on : Friday, November 6, 2020 - 3:28:53 AM
Long-term archiving on: : Saturday, December 17, 2016 - 6:14:42 AM

Identifiers

  • HAL Id : tel-00746660, version 1

Collections

Citation

Jean Charles Carfantan. Du système cordillerain nord-américain au domaine caraïbe étude géologique du Mexique méridional. Stratigraphie. Université de Savoie, 1985. Français. ⟨tel-00746660⟩

Share

Metrics

Record views

281

Files downloads

83