Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Quantification par imagerie tridimensionnelle de l'extension continentale et des déplacements associés : exemples au Kenya et au Yémen

Résumé : La description de la géométrie et de la distribution des structures fragiles présentes dans les rifts contribuent à la compréhension des mécanismes de la déformation extensive à l'échelle de la lithosphère. Une analyse quantitative est envisagée sur une portion du rift Est-africain (Gregory Rift au Kenya) et sur la marge Est de la Mer Rouge (Yémen), à partir de données structurales, d'images satellitaires et de données topographiques. Les études de terrain permettent de préciser la géométrie et la chronologie des déformations pour chaque objet étudié (Kenya ou Yémen). Le traitement puis l'interprétation des images numériques SPOT ou Landsat TM permet (i) de compléter les études structurales de terrain et de les intégrer à petite échelle, (ii) de quantifier la distribution en deux dimensions (2D) des failles sur le Gregory Rift. Ces études en 2D s'avèrent insuffisantes pour la quantification de l'extension. L'utilisation de modèles numériques de terrain obtenus par auto-corrélation de couples d'images stéréoscopiques SPOT conduit à la reconstitution de l'état initial, ante-déformation, des systèmes de blocs basculés qui se développent au Yémen. La restauration de l'état initial des blocs basculés comporte une étape "débasculement" ou de dépliage selon le modèle réalisé, et une étape d'ajustement manuel des blocs entre eux. L'ajustement est réalisé en tenant compte soit de la forme des blocs, soit des trajectoires de déformation données par le dépliage des structures. La comparaison de l'état initial restauré et la connaissance de l'état final déformé permet une approche cinématique de l'extension, en terme de déplacements finis. La quantité d'extension est déterminée. Les champs de déplacements 2D (en carte) sont tracés pour chaque secteur étudié au Yémen. Les déplacements 3D sont calculés et projetés sur les plans de failles séparant les blocs basculés, afin de calculer le tenseur de contraintes associé. L'interprétation des résultats obtenus, combinée à l'étude structurale réalisée sur le terrain ou sur les images, fournit (i) les limites de validité de la méthode de quantification employée, (ii) un modèle de découpage en blocs crustaux du sud de la plaque arabique, (iii) la géométrie des phases précoces lors de l'ouverture du Golfe d'Aden.
Complete list of metadata

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00743944
Contributor : Pascale Talour <>
Submitted on : Monday, October 22, 2012 - 9:43:06 AM
Last modification on : Tuesday, November 19, 2019 - 11:12:14 AM
Long-term archiving on: : Saturday, December 17, 2016 - 2:58:41 AM

Identifiers

  • HAL Id : tel-00743944, version 1

Collections

Citation

Frederic Thoue. Quantification par imagerie tridimensionnelle de l'extension continentale et des déplacements associés : exemples au Kenya et au Yémen. Tectonique. Université Joseph-Fourier - Grenoble I, 1993. Français. ⟨tel-00743944⟩

Share

Metrics

Record views

278

Files downloads

99