Analyse et modélisation de l'évolution des indicateurs de la fertilité des sols cultivés en zone cotonnière du Togo

Résumé : Des données synchroniques de sols observées pendant 20 à 40 ans dans différentes zones agro-écologiques du Togo ont été utilisées pour analyser l'évolution de la fertilité du sol sous différentes pratiques culturales. Trois modèles de complexité croissante d'évolution du stock de C du sol ont été testés et le plus performant a été couplé au modèle QUEFTS pour apprécier l'effet des pratiques culturales sur l'évolution de cette fertilité. Bien que la fertilisation NPK ait été continuellement appliquée à la dose recommandée par la recherche (RR) ou à cette dose augmentée de 50% (1.5RR), les rendements initiaux de 1,5 à 2 t ha-1 pour le coton et 2 à 3 t ha-1 pour les céréales ont baissé pour ne représenter qu'environ 1 t ha-1 après 20 années de culture. L'alternance de 2 ou 3 années consécutives de jachère à la rotation culturale n'a pas amélioré le rendement des cultures, mais tend à stabiliser la production dans le long terme. Les stocks initiaux de C de 15 à 39 t ha-1 ont fortement baissé durant les premières années et ont atteint un équilibre après seulement 10 à 15 ans de culture. La baisse du stock de C a été peu dépendante de la quantité de C retournant au sol et a été mieux décrite avec le modèle à deux compartiments de C. Le taux de minéralisation de la fraction labile de C varie entre 0,15 et 0,24 et le stock de C stable représente 33-67% du stock initial ; pour une quantité de C ayant résisté à l'hydrolyse acide de 30% du stock initial. Les stocks de N du sol ont fortement baissé et cette baisse a été peu dépendante de la dose de fertilisation minérale. L'apport NPK à 1.5RR pendant 20 ans a contribué significativement à la baisse du pH du sol, puis a accentué de 20 et 40% les baisses respectives des concentrations de Ca et Mg. Nous avons conclu que l'apport de Ca/Mg couplé à celui de NPK à la dose RR serait (plus que le surdosage de P et K) une meilleure option pour gérer la fertilité minérale de ces sols. Le labour minimum, associé aux apports externes de C, devrait permettre de mieux gérer leur fertilité organique.
Type de document :
Thèse
Sciences de la Terre. Université de Bourgogne, 2011. Français. <NNT : 2011DIJOS085>


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00728812
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : jeudi 6 septembre 2012 - 16:42:19
Dernière modification le : lundi 18 juillet 2016 - 16:58:25
Document(s) archivé(s) le : vendredi 7 décembre 2012 - 03:42:57

Fichier

these_A_KINTCHE_Kokou_2011.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00728812, version 1

Collections

Citation

Kokou Kintche. Analyse et modélisation de l'évolution des indicateurs de la fertilité des sols cultivés en zone cotonnière du Togo. Sciences de la Terre. Université de Bourgogne, 2011. Français. <NNT : 2011DIJOS085>. <tel-00728812>

Exporter

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

1045

Téléchargements du document

1183