Etude de la fission des hypernoyaux

Résumé : Ce travail de thèse est basé sur le dépouillement et l'analyse de l'expérience PS177 faite dut le site de la machine LEAR du CERN (Genève) en 1988. La réaction de l'annihilation au repos des antiprotons sur une cible de bismuth ou uranium est étudiée. Cette réaction produit dans 2% des cas, des particules Lambda dans le noyau; Cette particule étrange remplace un nucléon du noyau, ce qui forme un hypernoyau. Si le noyau n'a pas fissionné, la désintégration du Lambda par voie non-mésonique, lui fournit environ 100 MeV d'énergie, ce qui lui permet de fissionner plus tardivement. La fission retardée est proportionnelle à la durée de vie de l'hypernoyau. La détermination des durées de vie dans le bismuth et l'uranium est faite pour permettre une étude des interactions faibles dans un milieu nucléaire dense.
Type de document :
Thèse
Physique des Hautes Énergies - Expérience [hep-ex]. Université Joseph-Fourier - Grenoble I, 1990. Français


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00724115
Contributeur : Fairouz Malek <>
Soumis le : vendredi 17 août 2012 - 16:16:32
Dernière modification le : vendredi 21 août 2015 - 15:13:32

Identifiants

  • HAL Id : tel-00724115, version 1

Collections

LPSC | UJF | UGA

Citation

Fairouz Malek. Etude de la fission des hypernoyaux. Physique des Hautes Énergies - Expérience [hep-ex]. Université Joseph-Fourier - Grenoble I, 1990. Français. <tel-00724115>

Exporter

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

378

Téléchargements du document

63