Sensibilité aux ambiances lumineuses dans l'architecture des grandes demeures husseinites du XVIIIe - début XIXe siècles.

Hind Karoui 1
1 Equipe de Recherche sur les Ambiances
EdSia - Ecole doctorale " Sciences et ingénieries architecturales "
Résumé : La recherche que nous menons est un essai de reconstitution des ambiances lumineuses dans les grandes demeures des dignitaires du pouvoir beylical du XVIIIe et du début du XIXe siècle (1704-1815), situées dans la médina de Tunis. Notre objectif est de comprendre les rôles respectifs de l' " architecte " et des usagers dans cette " mise en lumière " de l'espace domestique traditionnel tunisois. Deux points essentiels ont articulé notre réflexion. Le premier point concerne le profil des habitants et du chef de la corporation des maîtres-maçons, chargé de la conception et de l'exécution des travaux, le deuxième point porte sur la caractérisation des ambiances lumineuses des espaces de la demeure. Notre méthode d'approche est de type interactionnelle. Elle nous permet de combiner le volet lié à l'histoire-sociale avec le volet expérimental. Cette méthode s'applique à la modélisation géométrique, à la simulation numérique ainsi qu'aux prises de mesures d'éclairement, effectuées dans une des demeures de notre corpus, à savoir dãr Ben Abdallah (quartier Bãb el-Jazîra). Les types de percement et d'éléments de protection solaire qui leur ont été ajoutés, ainsi que leur orientation et leur emplacement dans la demeure, ont été de même analysés. Par ailleurs, à l'aide du logiciel d'éclairement SOLENE (CERMA, UMR, CNRS 1563), nous avons dressé des cartographies d'éclairement, pour décrire trois scènes de vie que nous avons considéré comme étant représentatives de la vie familiale de l'époque. Il s'agit : 1. D'une restitution d'un moment de détente du propriétaire, le ministre Slimãne Kéhia dans son observatoire privé (kushk), 2. D'une rencontre entre son épouse, la princesse Aziza avec ses invitées, dans la salle en " T " de la maison des hôtes, 3. D'une journée de travail, particulièrement laborieuse, vécue par les jeunes servantes noires, à l'occasion de l'approvisionnement annuel de la famille en couscous. Chacune de ces trois scènes se déroulaient à des moments particuliers de l'année et dans un espace spécifique de la demeure. Les résultats obtenus nous ont permis de saisir la relation existante entre les goûts et les désirs des usagers d'une part, les pratiques constructives et le savoir-faire de l' " architecte " d'autre part, avec la qualité lumineuse des espaces habitables. Pourquoi donc ne pas parler d'une " culture de la lumière ", qui se dessine à travers les faits et gestes des habitants et dans leur façon de gérer, d'ajuster et de contrôler les dispositifs d'éclairement par rapport à leur mode de vie, à leurs goûts et aspirations ?
Type de document :
Thèse
Architecture, space management. Ecole Nationale d'Architecture et d'Urbanisme de Tunis, 2012. French


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00724004
Contributeur : Hind Karoui <>
Soumis le : vendredi 17 août 2012 - 15:29:31
Dernière modification le : mardi 3 février 2015 - 15:50:15

Identifiants

  • HAL Id : tel-00724004, version 1

Collections

Citation

Hind Karoui. Sensibilité aux ambiances lumineuses dans l'architecture des grandes demeures husseinites du XVIIIe - début XIXe siècles.. Architecture, space management. Ecole Nationale d'Architecture et d'Urbanisme de Tunis, 2012. French. <tel-00724004>

Exporter

Partager

Métriques

Consultation de
la notice

554

Téléchargement du document

3106