Formalisation de preuves de sécurité concrète

Résumé : Cette thèse se propose de remédier à l'absence de formalisme dédié aux preuves de sécurité concrète à travers 3 contributions. Nous présentons d'abord la logique CIL (Computational Indistinguishability Logic), qui permet de raisonner sur les systèmes cryptographiques. Elle contient un petit nombre de règles qui correspondent aux raisonnements souvent utilisés dans les preuves. Leur formalisation est basée sur des outils classiques comme les contextes ou les bisimulations. Deuxièmement, pour plus d'automatisation des preuves, nous avons conçu une logique de Hoare dédiée aux chiffrement asymétrique dans le modèle de l'oracle aléatoire. Elle est appliquée avec succès sur des exemples de schémas existants. Enfin, nous proposons un théorème générique de réduction pour la preuve d'indifférentiabilité d'un oracle aléatoire de fonctions de hachage cryptographiques. La preuve du théorème, formalisée en CIL, en démontre l'applicabilité. Les exemples de Keccak et Chop-Merkle-Damgard illustrent ce résultat.
Type de document :
Thèse
Autre [cs.OH]. Université de Grenoble, 2012. Français. <NNT : 2012GRENM011>
Liste complète des métadonnées


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00721776
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : lundi 30 juillet 2012 - 12:13:47
Dernière modification le : jeudi 22 juin 2017 - 14:29:11
Document(s) archivé(s) le : mercredi 31 octobre 2012 - 03:23:02

Fichier

22648_DAUBIGNARD_2012_archivag...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00721776, version 1

Collections

STAR | IMAG | UGA

Citation

Marion Daubignard. Formalisation de preuves de sécurité concrète. Autre [cs.OH]. Université de Grenoble, 2012. Français. <NNT : 2012GRENM011>. <tel-00721776>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

633

Téléchargements du document

433