Etude de l’évaporation d’un liquide répandu au sol suite à la rupture d’un stockage industriel

Résumé : Ce travail de thèse s'inscrit dans le cadre d'un projet de recherche entre le CEA et ARMINES (Centre LGEI/ Ecole des Mines d'Alès). Il vise à améliorer la connaissance des mécanismes physiques se produisant lorsque qu’une nappe de liquide (inflammable et/ou toxique stocké à pression atmosphérique) s’évapore suite à la rupture de son stockage. La démarche expérimentale employée consiste à réaliser un plan d'expériences visant à exprimer le débit d'évaporation initial d’une nappe sous différentes conditions initiales de température de liquide et de sol, sous différentes vitesse d’écoulement, de température d’air et selon différentes épaisseurs initiales de liquide. Les différents flux thermiques échangés entre la nappe et son environnement, la température de la nappe et le débit d'évaporation sont mesurés et quantifiés.Les débits d'évaporation expérimentaux sont confrontés à ceux prédits par les différentes corrélations disponibles dans la littérature. Deux analyses de sensibilité sont également réalisées sur ces corrélations et les résultats confrontés à ceux du plan d'expériences afin de vérifier si les corrélations attribuent le même poids aux différents paramètres expérimentaux que le phénomène en lui-même.Les relevés de température dans l'épaisseur de la nappe mettant en évidence la présence de cellules de convection naturelle est également étudiée. Par ailleurs, la température moyenne de la surface est déterminée à partir des différents flux thermiques échangés entre la nappe et son environnement.A l'aide des résultats obtenus, l'étude de plusieurs éléments a été réalisée: l’écart de prédiction sur les résultats des équations bilan thermique et massique selon la température employée pour les incrémenter, la nette différence de température entre la surface et le coeur du liquide, rarement prise en compte dans les modèles théoriques, le rôle prépondérant de la convection naturelle dans le phénomène d'évaporation.Un dernier chapitre étudie la dispersion de la température de surface (phénomène peu étudié dans la littérature) à l'aide d'une caméra thermique. Des zones de températures homogènes apparaissent alors dans le cas de l'essai mettant en oeuvre un écoulement de cavité au-dessus du liquide. La présence de différentes zones de température implique que la cinétique d’évaporation n’est pas uniforme sur la surface de la nappe. A partir de ces résultats, le coefficient de transfert de matière est étudié en fonction de la régression du niveau de liquide dans le bac et conclut à une diminution non modélisée par les corrélations existantes.
Type de document :
Thèse
Autre. Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne, 2011. Français. 〈NNT : 2011EMSE0625〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [241 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00718229
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : lundi 16 juillet 2012 - 14:53:38
Dernière modification le : jeudi 22 juin 2017 - 14:09:18
Document(s) archivé(s) le : mercredi 17 octobre 2012 - 02:45:24

Fichier

Forestier-Serge-diff.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00718229, version 1

Citation

Serge Forestier. Etude de l’évaporation d’un liquide répandu au sol suite à la rupture d’un stockage industriel. Autre. Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne, 2011. Français. 〈NNT : 2011EMSE0625〉. 〈tel-00718229〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

875

Téléchargements du document

6043