L'accueil des enfants (d') immigrés dans les écoles françaises : éducation entre culture familiale et culture du pays d'arrivée

Résumé : Les enfants (d') immigrés sont porteurs d'une langue et d'une culture familiales différentes de celles de la société d'arrivée et de son école. Or, la langue et la culture familiales jouent un rôle important dans le développement harmonieux de l'enfant et son « intégration » à la société d'arrivée. L'école qui doit permettre à l'enfant d'une part de se construire en tant qu'individu et d'autre part de trouver sa place dans la société où il vit, véhicule une culture différente, considérée comme légitime. Que fait-elle des langues et cultures familiales des enfants (d') immigrés? Jusque dans les années 1970, rien de particulier n'était prévu pour les enfants (d') immigrés scolarisés. Ils devaient se fondre dans la masse des élèves. Avec la mise en place d'une politique de regroupement familial, l'institution scolaire a commencé à prendre en compte ces enfants. Deux dispositifs ont été institués : des structures d'accueil pour les enfants non francophones et des enseignements de langue et culture d'origine. Cependant, si ces dispositifs constituent un premier pas dans la prise en compte des enfants (d') immigrés dans les écoles, elles restent dans une logique simultanément assimilationniste et différencialiste. Au delà de la conception de ces dispositifs, les observations effectuées dans les classes d'accueil et les cours de langue et culture d'origine de Côte d'Or ainsi que les entretiens et les enquêtes réalisées auprès des enseignants de ce département ont montré différents problèmes matériels, techniques et humains dans leur fonctionnement. Par ailleurs, la période de scolarisation joue un rôle important dans la construction des enfants et ce que l'on y enseigne marque pour longtemps. Ainsi, la place donnée aux cultures extra-occidentales ainsi que l'image de l'autre véhiculée au cours de celle-ci, en particulier par les manuels scolaires, d'une part constituent le miroir de la manière de voir l'autre plus généralement dans la société d'arrivée, et d'autre part emportera des conséquences sur le long terme, sur la société de demain. L'occidentalo-centrisme qui caractérise l'enseignement de l'histoire et de la littérature entraîne une dévalorisation/stigmatisation de l'Autre, de ses langues et de ses cultures qui est transmise aux élèves.
Type de document :
Thèse
Droit. Université de Bourgogne, 2011. Français. 〈NNT : 2011DIJOD008〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [369 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00696486
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : vendredi 11 mai 2012 - 18:17:37
Dernière modification le : jeudi 30 août 2018 - 15:00:03
Document(s) archivé(s) le : dimanche 12 août 2012 - 02:41:27

Fichier

these_A_LANIER_Valerie_2011.pd...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00696486, version 1

Collections

Citation

Valérie Lanier. L'accueil des enfants (d') immigrés dans les écoles françaises : éducation entre culture familiale et culture du pays d'arrivée. Droit. Université de Bourgogne, 2011. Français. 〈NNT : 2011DIJOD008〉. 〈tel-00696486〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1738

Téléchargements de fichiers

16532