Flexibilité du contrôle moteur dans les mouvements complexes dirigés

Résumé : L'objectif général de cette thèse est d'étudier dans les mouvements complexes, les propriétés psychophysiques de flexibilité d'un programme moteur suite à une perturbation inattendue et certaines de ses bases neurales. Pour ce faire, trois études comportementales et une étude en imagerie par résonance magnétique fonctionnelles ont été menées. (1)Les principaux résultats de notre première étude démontrent que lors de la réalisation de mouvements complexes, après un déplacement inattendu de la cible visuelle, des corrections motrices peuvent apparaître très rapidement en une centaine de millisecondes dans les muscles de la jambe et du bras. De telles latences pourraient indiquer que les corrections motrices rapides à partir des entrées visuelles pourraient être générées grâce à des boucles corticales de bas niveaux. (2) Lors d'un déplacement imprévu de la cible visuelle pendant l'exécution d'un mouvement complexe dirigé, les temps de correction sont significativement corrélés entre certaines paires de muscles, indépendamment de leur localisation anatomique ou de leur ordre d'apparition dans la séquence temporelle de recrutement musculaire. Ces résultats suggèrent que le système nerveux central est capable d'utiliser des synergies motrices fonctionnelles et complexes lors de la génération de corrections motrices. (3) Lorsque la taille de la cible est modifiée de manière imprévisible pendant l'exécution du plan moteur initial, la durée du mouvement augmente, indépendamment de la variabilité de la précision terminale du mouvement de pointage. Ce résultat suggère que les retours sensori-moteurs et une représentation en (quasi) temps réel de la vitesse de l'effecteur sont utilisés pour générer et contrôler le déplacement de la main. (4) Enfin, lors d'une tâche de rattrapés de balles répétitifs, en manipulant les conditions de prédiction a priori de la masse des balles utilisées, la dernière étude de ce travail expérimental démontre qu'un réseau cérébelleux bilatéral, impliquant les lobules IV, V et VI, est très majoritairement impliqué dans les processus de calcul de l'erreur sensori-motrice. Dans les boucles corticales classiques impliquées dans la flexibilité motrice, le cervelet est engagé dans la génération de l'erreur sensori-motrice. Néanmoins, il semblerait que d'autres boucles de plus bas niveaux puissent être également employées afin de générer des corrections motrices très rapides. La coordination entre ces différentes boucles reste à être étudiée plus précisément.
Type de document :
Thèse
Éducation. Université de Bourgogne, 2011. Français. <NNT : 2011DIJOS040>


https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00692451
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : lundi 30 avril 2012 - 14:58:02
Dernière modification le : lundi 30 avril 2012 - 17:01:18
Document(s) archivé(s) le : mardi 31 juillet 2012 - 02:31:46

Fichier

these_A_FAUTRELLE_Lilian_2011....
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00692451, version 1

Collections

Citation

Lilian Fautrelle. Flexibilité du contrôle moteur dans les mouvements complexes dirigés. Éducation. Université de Bourgogne, 2011. Français. <NNT : 2011DIJOS040>. <tel-00692451>

Exporter

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

1009

Téléchargements du document

901