Calcul du pire temps d'exécution : méthode formelle s'adaptant à la sophistication croissante des architectures matérielles

Résumé : Afin de garantir qu'un programme respectera toutes ses contraintes temporelles, nous devons être capable de calculer une estimation fiable de son temps d'exécution au pire cas (WCET: worst case execution time). Cependant, identifier une borne précise du pire temps d'exécution devient une tâche très complexe du fait de la sophistication croissante des processeurs. Ainsi, l'objectif de nos travaux de recherche a été de définir une méthode formelle qui puisse s'adapter aux évolutions du matériel. Cette méthode consiste à développer un modèle du processeur cible, puis à l'exécuter symboliquement afin d'associer à chaque trace d'exécution un temps d'exécution au pire cas. Une méthode de fusionnement est également prévue afin d'éviter une possible explosion combinatoire. Cette méthode a pour principale contrainte de ne pas introduire trop d'imprécision sur les temps calculés.
Type de document :
Thèse
Autre [cs.OH]. Université de Grenoble, 2011. Français. 〈NNT : 2011GRENM014〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [61 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00685866
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : vendredi 6 avril 2012 - 11:32:53
Dernière modification le : vendredi 6 juillet 2018 - 10:08:02
Document(s) archivé(s) le : samedi 7 juillet 2012 - 02:30:47

Fichier

18695_BENHAMAMOUCH_2011_archiv...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00685866, version 1

Collections

Citation

Bilel Benhamamouch. Calcul du pire temps d'exécution : méthode formelle s'adaptant à la sophistication croissante des architectures matérielles. Autre [cs.OH]. Université de Grenoble, 2011. Français. 〈NNT : 2011GRENM014〉. 〈tel-00685866〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1205

Téléchargements de fichiers

4453