Conflit civil et imaginaire social : une approche néo-machiavélienne de la démocratie par l'espace public dissensuel

Résumé : Le point de départ des travaux entrepris est la définition lefortienne de la démocratie par opposition au totalitarisme. Le totalitarisme est l’institution d’une société organique, une et homogène, dans laquelle aucune division sociale, aucun désaccord avec l’idéologie véhiculée par le parti ne sont possibles. La spécificité de la démocratie, a contrario, est de s’enrichir de la désintrication du pouvoir, du droit, et du savoir. Les citoyens, dotés de droits fondamentaux, sont juges de la légitimité du pouvoir établi. Leurs désaccords ainsi que l’antagonisme entre les classes sociales nourrissent l’exercice d’un commun litigieux. De là, une question fondamentale : une telle définition de la démocratie est-elle historiquement datée, ou continue-t-elle d’être pertinente aujourd’hui ? Doit-on encore concevoir la démocratie, pour la rendre authentique, par le conflit civil érigé en principe politique, ou faut-il l’envisager de manière consensualiste au lendemain de son opposition avec le totalitarisme ? Claude Lefort s’inspirait de Machiavel pour dépasser les limites du marxisme et repenser la démocratie par la valorisation du conflit civil, indissociable de la figure de l’imaginaire social. La thèse ici soutenue adopte différemment une perspective néo-machiavélienne. Elle revient à proposer un espace public dissensuel à partir du modèle machiavélien de l’entente dans le conflit, par confrontation avec l’espace public habermassien et d’autres conceptions du tort et du conflit dans les démocraties contemporaines. Comment concevoir aujourd’hui les figures du conflit civil et de l’imaginaire social, en s’inspirant paradoxalement de Machiavel pour interroger la démocratie ?
Type de document :
Thèse
Philosophie. Ecole normale supérieure de lyon - ENS LYON, 2011. Français. <NNT : 2011ENSL0673>
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00682490
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : lundi 26 mars 2012 - 11:22:23
Dernière modification le : vendredi 16 juin 2017 - 11:17:36
Document(s) archivé(s) le : mercredi 27 juin 2012 - 02:27:11

Fichier

ROMAN_Sebastien_2011_These.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00682490, version 1

Citation

Sébastien Roman. Conflit civil et imaginaire social : une approche néo-machiavélienne de la démocratie par l'espace public dissensuel. Philosophie. Ecole normale supérieure de lyon - ENS LYON, 2011. Français. <NNT : 2011ENSL0673>. <tel-00682490>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

1409

Téléchargements du document

2222